1959

1959

dimanche 24 juillet 2011

Mon Paris-Brest-Paris Audax 2011 (3) : De Domfront à Saint Brieuc

Le repas terminé, il nous faut reprendre la route pour finir la traversée de la Basse Normandie. 
Mais si notre motard a déjà hissé le drapeau "gwen-a-du", il nous sera malgré tout pénible de gagner la Bretagne : la faute à la chaleur tout d'abord, à la circulation automobile ensuite qui est très dense sur cette grande route.
Nous devrons même nous arrêter un moment sur le bord de la route tant le nombre de voitures qui nous suit est important : il nous faut les laisser nous dépasser pour éviter les bouchons. Sans doute cette partie du parcours devra-telle être revue pour la prochaine édition !
Je prends malgré tout le temps de sortir l'appareil photo pour immortaliser cette statue au bord de la route. 
Nous arrivons enfin à Ducey, dernière halte avant notre arrivée en Bretagne. Une association locale a préparé des boissons fraîches : petite pause salutaire !
Et pas seulement pour les cyclos : pour nos accompagnateurs aussi !

C'est l'occasion pour moi de me faire tirer le portrait par Jean-Michel...







... Et réciproquement.






Et maintenant : cap sur le Mont Saint Michel !
Que nous apercevrons au loin...
Et, malgré une petite erreur de parcours qui nous contraint à faire demi-tour, nous roulons maintenant sur d'agréables petites routes.
Pour fêter mon entrée en Bretagne, je m'offre deux parts de fars bretons à Dol de Bretagne ! Encore deux petites étapes et nous arrivons à Saint Brieuc où nous devons coucher ce lundi 11 juillet.
Pour cela, il nous faut d'abord traverser la belle cité de Dinan...




...où le Tour de France a fait étape quelques jours plus tôt.










Pour l'occasion, la ville a été fort bien décorée.
C'est en passant sur une zone pavée (Que je déteste ces cailloux !) que je perds une de mes lampes arrière. Elle n'est pas cassée mais je ne peux plus l'accrocher à son support : heureusement qu'il me reste un autre feu rouge ! A quand l'obligation d'avoir deux feux arrière sur nos vélos pour ces randonnées de nuit ?
Peu après 19 heures, nous atteignons Plélan le Petit, dernière halte avant Saint Brieuc. Nous dévalisons la boulangerie qui à cette heure n'est plus très bien achalandée.
C'est ainsi que je retrouve le goût d'un authentique produit breton : le craquelin ! Quand j'étais petit, on en avait souvent à la maison et c'était bien meilleur garni de beurre ou de confiture car je dois bien reconnaître que c'est bien insipide au naturel...
Avec la menue monnaie qui me reste, je m'offre quelques Dragibus que je dégusterai entre Plélan et Saint Brieuc.
Car nous approchons  de notre but en empruntant la D712 qui longe la N12 qui est aujourd'hui une route à 4 voies fort fréquentée. Et là, nous constatons que nous sommes bien en Bretagne, terre de vélo, car beaucoup d'automobilistes et de routiers saluent notre peloton par un petit coup de klaxon !
A quelques kilomètres du terme de notre première étape, nous traversons ce village...
... où naquit et vécut le dernier vainqueur français du Tour de France !


Quelques supporters nous encouragent. Et oui, nous sommes bien au pays du vélo !


En grimpant la dernière bosse, nous apercevons la mer, avant d'arriver...
...au lycée Sacré-Coeur qui nous accueille pour la nuit, et également pour la suivante.
Après le repas, il nous faut regagner notre petite chambre pour une courte nuit : le départ pour Brest est en effet prévu le mardi à 4h20 mais je suis persuadé que nous ne partons qu'à 5 heures. Pascal met donc le réveil à sonner à 3h45... Suspense...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire