mardi 26 mars 2019

Nouveau Blog !

Le soir tombe sur ce blog...
 Retrouvez-moi pour (suivez le lien...) :

Une nouvelle aventure, un nouveau Tour de France... un nouveau blog ! 

mercredi 2 janvier 2019

Nouvelle année !

Photo d'Henri BESSON parue dans MIROIR SPRINT
Une carte de voeux cycliste bien entendu avec une des plus belles photos de l'histoire du Tour de France : la chevauchée fantastique d'Eddy Merckx dans les Pyrénées en 1969. Il y a 50 ans déjà...
Et un petit montage diapo pour raconter ma saison cycliste 2018.

samedi 22 décembre 2018

LA FIN DE NOTRE VOYAGE 2018 : les dernières étapes

Jeudi 9 août 2018 : Buzançais - Mehun/Yèvre (étape 17)
Toutes voiles dehors
Nous avons été réveillés vers 4H00 par un orage, nous en essuierons un autre vers 8H00. Le temps que ça passe, 


que notre matériel sèche un peu, 

que nous prenions notre petit déjeuner au local à vaisselle du camping, il est presque 11H00 lorsque nous prenons la route pour Vatan .

Et le vent nous pousse ! 
Vent violent, vent bien agréable pour nous deux.

Arrivés à Vatan vers 13H00, la pluie menace à nouveau et nous trouvons refuge à l'hôtel-restaurant de France pour un repas chaud à l'abri car pendant que nous déjeunions la pluie se met à tomber à grosses gouttes.
Quand nous repartons, le temps est sec et le vent nous est toujours favorable pour passer à Reuilly et Quincy dont nous ne verrons pas les vignobles pourtant annoncés.

Et tranquillement nous arrivons à Mehun sur Yèvre où nous plantons la tente au camping municipal malgré le vent qui souffle toujours aussi fort.

Nous avons parcouru cette petite étape de transition (78km) en 4H20, à la moyenne de 18,2 km/h : Record !



Vendredi 10 août 2018 :  Mehun/Yèvre - Concressault (étape 18)
Entre Sologne et Sancerrois
L'étape d'aujourd'hui est courte aussi qui doit nous mener à Concressault chez notre amie Gisèle.

Sans nous presser, nous quittons vers 9H30 ce beau camping municipal après une bonne nuit malgré notre voisin un peu inquiétant qui a passé une partie de la nuit à soliloquer en espagnol...
 Dès le départ la route ondule au travers de la forêt d'Allogny. Et le vent nous pousse encore !
A Henrichemont, nous faisons notre pause déjeuner après nous être ravitaillés au supermarché du village. 

Nous nous arrêtons près de l'église pour pique-niquer et ici, il y a un charcutier traiteur traditionnel qui nous tente beaucoup. J'y rentre et trouve une terrine de grand-mère et des carottes râpées. Le ravito d'Intermarché sera pour demain !
 Nous reprenons ensuite le chemin de Vailly sur Sauldre par une route toujours aussi vallonnée. A Vailly, nous visitons une belle halle pyramidale reconstituée à l'identique des vieilles halles traditionnelles du pays Fort. Malheureusement l'animateur de l'Office de tourisme n'arrive pas à mettre en route l'animation vidéo qui devrait accompagner cette visite. Nous nous contentons d'une visite de cette superbe construction.

Il ne nous reste que quelques kilomètres pour arriver à Concressault et retrouver notre amie Gisèle. Après trois nuits de camping, c'est avec plaisir que nous trouvons un lit douillet.
 Petite étape de 60 kilomètres parcourus à la moyenne de 14,7 KM/H.


Samedi 11 août 2018 :  Concressault - Saint Hilaire lès Andrésis (étape 19)
Retour au nord de la Loire
Après une bonne nuit et un bon petit déjeuner, nous quittons Gisèle pour prendre la route de Chatillon sur Loire : aujourd'hui, nous repassons au nord de la Loire. Mais nous avons quelque peine à trouver le pont qui doit nous y mener. 

Enfin, un joli port et un joli pont ! Nous voici sur la route de Briare. 
Nous ne ratons bien entendu pas une visite au pont canal qui permet aux bateaux de franchir la Loire.


 

C'est d'ailleurs sur un banc avec vue sur le pont canal que nous pique-niquons. 

Ensuite nous prenons le chemin de Rogny les Sept Ecluses...
...avant de continuer sur la Scandibérique que nous avions quittée aux alentours d'Angoulême. 

La véloroute transeuropéenne continue vers Montargis aussi après Chatillon Coligny nous la quittons nous rendre au camping de Saint Hilaire les Andrésis près de Courtenay.
 Aujourd'hui, l'étape était longue de 93 kilomètres. Notre moyenne est conforme à notre rythme habituel : 16 KM/H.


Dimanche 12 août 2018 :  Saint Hilaire lès Andrésis - La Ferté Gaucher (étape 20)
POINT FINAL !
 
Ce matin, c'est avec un petit pincement au coeur que Laurence range notre campement : c'était notre dernière nuit de camping pour cette année.
 Réveillés au milieu de la nuit, nous avons pu contempler un magnifique ciel étoilé. Rien que pour ce genre de moment, quel plaisir le camping. Seule la fraîcheur de la nuit nous empêche de laisser la porte de la tente ouverte.
Encore un camping agréable avec en plus un parcours nature et des tables de pique-nique à profusion. Nous y reviendrons certainement.
Il ne nous reste qu'une centaine de kilomètres pour terminer ce voyage aussi prenons-nous notre temps.

Nous quittons le Loiret pour l'Yonne. 

Après notre pique-nique au bord de l'Yonne à Misy, nous entrons en Seine et Marne pour traverser le Montois, région qui porte bien son nom...

Nous voici revenus sur des routes familières : Maison Rouge, Chenoise, la forêt de Jouy, Beton Bazoches puis la Ferté Gaucher. Peu après 17H00, nous sommes à la maison après une étape de 97 kilomètres..
  
A l'année prochaine !

jeudi 20 décembre 2018

VOYAGE 2018 - ETAPE 16 : Chauvigny / Buzançais

Mercredi 8 août 2018 : Oh ! Les beaux châteaux...

Chose promise... nous avons donc commencé notre journée par une visite de la cité médiévale de Chauvigny. 

Cette cité compte 5 châteaux et fut fort disputée au Moyen âge, en particulier lors de la Guerre de Cent ans.
Nous sommes allés faire notre promenade touristique à pied, laissant nos montures au camping. 
Heureusement, car cette ville est vraiment escarpée.
 
 
Seuls touristes à l'horizon à cette heure matinale, nous avons pu nous promener tranquillement et même visiter une petite exposition sur le Moyen-âge.
 
 
 
La collégiale Saint Pierre sont également le détour pour ses murs peints et ses chapiteaux sculptés.

Vers 10H00, nous avons pris la route et elle fut bien agréable, toute plate et le vent dans le dos. 

Les températures ont considérablement chutées et nous pensons un instant que la pluie va nous accompagner. Mais pas du tout.


 Après 25 kilomètres, nouvelle halte au magnifique village d'Angles sur l'Anglin : des ruines et un joli village. 



Les jours d'Angles sont un procédé de broderie et Laurence ne peut manquer l'exposition qui se tient à l'office de tourisme.
Après notre pique-nique, nous prenons une petite route vers la Brenne. 
A quelques mètres près, j'étais HORS la LOI...
mais je ne peux m'empêcher de photographier car il n'y a pas que des châteaux au long de cette étape : 
 la vallée de la Gartempe ;

Cette jolie rivière est longue de 200 kilomètres et se jette dans la Creuse à La Roche Posay, cité thermale consacrée aux maladies de la peau.

la maison troglodytique de Saint Pierre de Maillé ;
Edifiée au dix-neuvième siècle sur le site d'une ancienne carrière, cette maison fut habitée jusqu'en 1965. Rachetée par la commune, elle a été récemment réhabilitée mais elle ne sert plus d'habitation.



le monument aux morts à Fongombault ;

Le sculpteur Gaston ALBA prit pour modèle une femme du village qui perdit deux fils durant la Guerre de 14 ce qui explique sans doute la présence de deux croix sur ce monument inauguré en 1925.

une stèle en souvenir du camp de Douadic... 
Installé au milieu de nulle part, il ne reste que cette stèle de ce camp aménagé pour accueillir des prisonniers allemands entre 1939 et 1940. A l'été 1942, il devient un camp de transit pour les Juifs sous le contrôle des autorités françaises.

L'histoire, encore l'histoire qui fit saigner tant de coins de France : "SOUVENEZ-VOUS." Oui, SOUVENONS-NOUS !


Le camp de Douadic sur le site de l'AJPN (Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France)

les étangs de la Brenne...
Une étude récente a comptabilisé 5 321 plans d'eau, représentant une surface de 7 621 ha, qu'héberge le territoire du Parc de la Brenne : le pays des mille étangs est dépassé...


Si l'an passé nous n'y avions pas vu beaucoup d'étangs quand nous avions traversé cette région du nord au sud. Cette année c'est différent, en allant d'ouest en est, nous en apercevons beaucoup comme celui de la Mer Rouge que domine le château du Bouchet que nous ne visitons pas : point trop n'en faut. 


Pourtant nous faisons notre pause de l'après-midi à proximité, à la Maison du parc de la Brenne, où nous dégustons une bonne crêpe. C'est dire si la température a chuté.
Pour terminer cette étape nous passons près du petit camping de Migné où nous avions passé une bonne nuit solitaire l'an passé. 


Après une hésitation, nous choisissons de continuer notre route vers Buzançais où nous plantons la tente pour la douzième nuit de camping de notre voyage 2018...
 Une bien belle étape touristique de 89 kilomètres que nous avons parcourue à la moyenne de 16,8 KM/H...
... malgré un relief peu prononcé mais nous ne courons pas le Tour de France, n'est-ce pas ?