1959

1959

dimanche 13 janvier 2013

Miroir du Cyclisme N° 474 : Dernier numéro avant fermeture

J'ai été abonné au Miroir du Cyclisme pendant plus de 20 ans et puis un jour, plus rien... C'était en 1994. Je n'ai même pas reçu ce qui devait être le dernier numéro de ma revue préférée, le numéro 474 de mars-avril 1994.
Et bien ça y est, je l'ai enfin trouvée pour un prix... raisonnable.
Il ne doit plus me manquer que les numéros 6 (de 1960) et 458 (de 1992).
Issue de la presse de la Résistance (dans la mouvance du Parti Communiste Français), comme Miroir Sprint, Miroir du Cyclisme ne résista pas à la concurrence de la télé, à la baisse de popularité du cyclisme dans ces années 90 et peut-être aussi à la chute du Mur de Berlin...
Pourtant ce numéro du début d'année 1994 ne laisse rien augurer de la fin de la publication.
 Les deuxième et avant-dernière page de la revue présentent des images à découper de coureurs comme les aiment les collectionneurs. Au  dos, on trouve une biographie du sportif.
Trois images de coureurs de l'époque et  une d'un glorieux ancien par page. Cette collection débuta en avril 1993 avec une fiche de Duclos Lassalle qui venait de remporter son deuxième Paris Roubaix pour quelques centimètres seulement.
Comme tous les ans, toutes les équipes cyclistes professionnelles sont présentées. Richard Virenque fait la couverture de cet encart sponsorisé par un marchand de cycles.
Un calendrier des courses, autre tradition annuel du MdC, est également inséré dans ce numéro.
Et je ne résiste pas au plaisir de présenté ici les huit photos qui l'illustrent. 
 Ces photos qui furent l'un des attraits des Miroirs,  sont pour la plupart signées Henri Besson, figure emblématique de la revue.
Tous les ans, je détachais ce calendrier du magazine pour l'accrocher quelque part et l'avoir sous les yeux pour suivre la saison cycliste. Ce qui fait qu'un certain nombre de mes MdC ne sont pas complets... il peut également y manquer les cartes du Tour de France qui elles aussi trouvaient toujours une place sur un mur !
En ce qui concerne les posters, il m'en manque également quelques-uns.
Une mini-revue consacrée au cyclosport, le Miroir des Cyclos, remplace l'ancien encart Vélosport qui doit devenir un nouveau magazine trimestriel. Il n'en sera rien mais ce magazine préfigurait tout à fait les revues et magazines cyclos qui "peuplent" les rayons "SPORT" des Maisons de la Presse aujourd'hui encore.
La quatrième de couverture de ce "Miroir des Cyclos" donne un panorama des premières cyclosportives existant alors : c'était les débuts de la "discipline". Certaines épreuves ont résisté jusqu'à aujourd'hui.
Dans la revue elle-même, quelques articles ont plus particulièrement retenu mon attention.
994 vit le décès de Fred De Bruyne. Champion belge de la fin des années 50, il devint par la suite un commentateur averti du vélo à la télévision belge. Je me souviens qu'on l'apercevait souvent à la télé lors des retransmissions du Tour de France des années 1970-80.
On le voit ici lors de la dixième étape du Tour 1956 prendre son ravitaillement devant André Darrigade qu'il battit à Bayonne. En plus de nombreuses Classiques, il remporta en effet 6 étapes du Tour en 1954 et 1956.
Un interview d'Eddy Merckx ne pouvait qu'attirer mon attention. Elle n'est pas très lisible sur ce scan mais comme elle n'est pas non plus impérissable...
Avec quelques années de recul, la dernière phrase vaut néanmoins son pesant d'or :
"Armstrong, n'est sûrement pas un futur vainqueur du Tour de France mais il devrait devenir le roi des classiques de la décennie, à la manière d'un De Vlaeminck ou d'un Kelly à leur époque."
Armstrong, plus jeune champion du monde sur route en 1993 est photographié dans ce dernier numéro de MdC en cow-boy : il devint pourtant le roi du Tour de France et ne gagna pas une seule Classique... Roi aujourd'hui déchu !
Ce petit article à propos de Fuente a également attiré mon attention.
Fuente que l'on voit ici sur un poster paru en 1974 (Je les évoquais plus haut ces magnifiques POSTERS ! On n'en voit sur ce scan qu'un tiers environ. On remarquera toutefois le changement de vitesse au guidon, équipement traditionnellement réservé aux cyclo-crossmen.) , faisait partie de ces grimpeurs que l'on pouvait croire ailé, tellement sa "pédalée" en montagne était facile.
Coureur de la mythique équipe KAS, il fut le rival de Luis Ocana, l'Espagnol de Mont de Marsan, dans le coeur des Ibériques et aussi celui d'Eddy Merckx en montagne.
Sur cette photo, il s'envole vers sa deuxième victoire d'étape consécutive lors du Tour 1971.
Fuente "charge" les coureurs de sa génération...
Hélas, trois fois hélas, trois ans plus tard l'affaire Festina éclatait, contredisant ses espoirs et montrant les dessous, pas très propres, d'un certain cyclisme et puis cela continua comme chacun sait.
Miroir du cyclisme ne fut hélas pas là pour voir cette décadence. José manuel Fuente non plus, il mourut en 1996, il avait à peine 40 ans.

5 commentaires:

  1. Je comprends qu'il te manque des calendriers... en dehors du programme des courses, les photos étaient superbes et valaient largement de nombreux "posters" que l'on trouve de nos jours.

    RépondreSupprimer
  2. Avant le premier numéro mensuel de janvier 1960 avec la couverture de Coppi dans l'Izoard, il y eut quelques numéros spéciaux trimestriels les années précédentes. Je les feuillette encore avec émotion.
    Je garde de cette revue intelligente, le souvenir de ces grandes "plumes" du cyclisme, Maurice Vidal, Abel Michea et même un certain Pierre Chany qui se cachait sous le pseudonyme de Jacques Périllat.
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas ces numéros parus avant 1960. Par contre en 1960, Miroir du cyclisme fut tout d'abord bimestriel (6 numéros en 60 donc) : le numéro 1 présentait en une une photo de Bobet, Anquetil et Anglade et était intitulé "Le gotha 1960".
    Miroir du cyclisme devint mensuel en 1961, le numéro 1, daté de janvier 1961 (Nouvelle série), montrait la fameuse photo de Coppi en une.
    C'est vraiment le terme approprié : "revue intelligente". Je ne savais pas que Chany (qui écrivit dans Miroir Sprint) y écrivit sous le pseudonyme de Jacques Périllat.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo:j'ai moi aussi beaucoup aimé le miroir du cyclisme:j'en ai conservé une trentaine des années 65_80 ET PUIS APR7S LES N°du tour avant et après.J'aime toujours le velo comme sport ,j'étais au Tourmalet pour la victoire d'Andy Schleck en 2010, mais il n'y a plus des Daniel Pautrat,des Paul Laporte et des Jean François Rhein ou jean Paul brouchon pour 2h de direct sur les courses même plus de direzct sur Milan San Remo en début de saison..C'est bien dommage Lucien 54

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Je suis émerveillé par vos collections.
    Je me permets de vous solliciter car je suis à la recherche d'un maximum d'informations sur 11 classiques de l'année 1973.
    Et en particulier les parcours et un résumé des courses. Je me demandais si vous pouviez m'aider (via des photocopies ?)
    Très cordialement.
    François Paoletti
    fpao@hotmail.fr

    PS : je m'intéresse spécifiquement à
    Milan San Remo
    Tour des Flandres
    Gent-Wevelgem
    Amstel Gold Race
    Paris-Roubaix
    Flèche Wallonne
    Liège-Bastogne-Liège
    Bordeaux-Paris
    Paris-Tours
    Tour de Lombardie

    RépondreSupprimer