1959

1959

mercredi 3 août 2011

Retour à mon Tour de France 1959 (30)...

Lundi 3 août 2009
Vingt-huitième étape, Chalon sur Saône Bar sur Aube, 206 km: Au pays du vin !Avant de parler des plaisirs du palais, ce pays de Bourgogne étant fort agréable à ce sujet, un sujet qui me fâche: les pistes dites cyclables !
Est-il vraiment utile de gaspiller de la peinture pour ce genre "d'aménagement" ?
Le monsieur qui promène son chien est-il conscient du danger qu'il court s'il prend l'idée saugrenue à une horde sauvage de cyclos du dimanche d'emprunter ce "mode de déplacement doux"... Et encore, ici, la sortie des garages n'a pas été pavée (oui, cela existe !). Aucun cycliste censé n'empruntera ce genre d'installation.

Et la plupart du temps, quand il verra le panneau de piste cyclable au début de celle-ci, il ne sera pas tenté de la prendre alors qu'ici, il y a une vraie route pour les cyclistes... Bon, je vais écrire à Sarko pour qu'il me nomme ministre du vélo !
Mais je reviens à un sujet plus souriant ! Et je dédie les photos qui suivent à Arnaud, caviste à Cambo les Bains
J'avais prévu de suivre l'iténéraire de la dernière étape contre la montre du Tour 59, Seurre (petite ville près de Chalon sur Saône)-Dijon. Mais quand j'ai lu sur la carte les noms un peu plus à l'ouest, je n'ai pas résisté et j'ai décidé de traverser le vignoble bourguignon !
Pommard, donc !



Beaune ensuite !

De mieux en mieux, non ?

Je trouve de la place dans mon coffre pour une bonne bouteille du précieux breuvage... A l'heure où j'écris elle est vide !
Sans commentaire...
Le clos Vougeot !
Attention aux enfants surgisseurs donc, hic...
Mais cela continue, par Bacchus !
Ouf ?
Mais il y en a d'autres !

Je crois que c'est un lycée viticole... pour apprendre à boire ?
Et enfin Dijon, capitale.
Mais moi, je ne "moutarde" pas à Dijon car j'ai un peu musardé ce matin et je traverse cette grande ville rapidement: y reviendrai-je ?
Et me voici dans la Bourgogne des forêts, magnifique région au nord de Dijon. Presqu'un désert ! Peu de villages, peu de commerces, peu de voitures, quelques jolies côtes et quelques descentes aussi: un petit paradis pour cyclotouristes !

Une des rares épiceries dans le village de Leuglay, oui,oui, il existe !
Et j'arrive en Champagne Ardennes, ça commence à sentir l'écurie...
Je passe près de l'Abbaye de Clairvaux, haut lieu cistercien et célèbre prison centrale ! J'aperçois même au loin la croix de Lorraine de Colombey les Deux Eglises.
Et ce soir où je devais dormir à Dijon avant une étape marathon vers La Ferté Gaucher, je trouve une chambre dans un logis de France à Bar sur Aube, coucher à Bar après une telle étape, c'est un peu logique...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire