1959

1959

vendredi 8 juin 2012

Yvette Hors Norme

Un nouveau disque d'Yvette Horner : Chouette, je l'achète ! Et je l'écoute en préparant ce message.
Voici le clip de présentation. 
Le disque est absolument MAGNIFIQUE ! La musique, bien sûr : Didier Lockwood, Marcel Azzola et Richard Galliano, entre autres, accompagnent la chère Yvette.


Le CD (la "boîte") est également superbe grâce aux illustrations de Jean-Paul Gaultier.
Et c'est l'occasion pour moi de me replonger dans mes archives vélos. L'accordéon, c'est la musique du vélo par excellence ! 
De 1952 à 1963, Madame Yvette Horner fit partie de la caravane du Tour de France. Elle passa ces mois de juillet perchée sur le toit d'une DS 19 Citroën ou d'une Traction avant. Au péril de sa santé parfois... Mais le public en redemandait !
Ainsi quand elle était remplacée par un mannequin sur le toit de l'auto, restant à l'intérieur pour jouer de l'accordéon, il pouvait y avoir des prémices d'émeutes quand le public remarquait son absence sur le toit ! Les gens allant jusqu'à crier : "REMBOURSEZ !"... Ce qui est un comble pour le spectacle gratuit qu'est le Tour de France !
Mais son "travail" ne s'arrêtait pas là ! Elle participait également aux podiums d'arrivée, comme ici en 1954 où elle remet à Louison Bobet le brassard SUZE du maillot jaune car le show était sponsorisé par la marque d'apéritifs, l'accordéonniste étant pour l'occasion "Miss Suze".
Yvette Horner côtoya ainsi durant plus de 10 ans les grands champions cyclistes de l'époque :


Le Hollandais Wagtmans...














Le vainqueur du Tour de France 1956 Walkowiak...










Gilbert Bauvin  et le directeur du Tour Jacques Goddet en 1961...




 


Le Suisse Schaer qui semble avoir bien du mal à revêtir son maillot jaune en 1952.









ou Jean Graczyck, maillot vert du Tour 1959.
Elle fit même la Une du Miroir sprint en 1957...
...année où Jacques Anquetil remporta son premier Tour de France : je n'ai hélas pas trouvé de photo d'Yvette et de Jacques ensemble.



Spécialisée dans la remise des maillots verts, quand elle fut "Miss Vabé" , la  marque d'apéritifs (encore une...) qui sponsorisait le maillot vert à la fin des années 50, on la voit souvent en compagnie du sprinter André Darrigade.

Ici elle semble détrônée par "Miss Volkswagen"...
Là par le directeur de l'équipe de France, Marcel Bidot...
Mais Yvette n'était pas seulement occupée par les podiums...



Elle pouvait aussi aider Nencini, vainqueur du Tour 1960, à fendre la foule !










Parfois, elle faisait patienter les coureurs qui attendaient le départ d'un contre-la-montre, le temps d'un p'tit air d'accordéon !









On la vit même donner des cours... d'accordéon.










Et oui, Yvette était déjà... 
HORS NORME !

2 commentaires:

  1. Bel hommage à cette grande du piano à bretelles.
    Elle était interrogée dimanche dernier sur France Bleu: elle va encore bien, la Mamie!

    RépondreSupprimer
  2. Qui boit Vabé va bien.

    Régis

    RépondreSupprimer