1959

1959

jeudi 30 décembre 2010

Retour de vacances : Autoroutes !

Après quelques jours dans l'Aveyron me voici revenu dans ma froide Seine et Marne (en Aveyron aussi il faisait froid...) !
Pour y aller et en revenir, nous avons emprunté des autoroutes, il y en a de plus en plus ! L'A1, l'A2, l'A3 bien sûr... mais il y a aussi l'A19, l'A77 !
Et justement l'A19, je l'ai prise entre Sens et Montargis, et réciproquement : c'est une "Autoroute ECOLOGIQUE" ! Comment cela s'appelle déjà quand on réunit ensemble deux mots ou deux idées contraires ? Oxymore, oxymore, je crois... Donc l'A19 n'est-elle pas une autoroute "oxymorique" ? Ou bien alors, c'est vraiment une autoroute écologique parce qu'il y a peu de véhicules qui l'empruntent...
L'A77, quant à elle, se nomme l'Autoroute de l'arbre. Que l'on se rassure, il n'y a pas pas d'arbres au milieu de l'autoroute. Juste quelques plantations espacés le long de la voie. Pauvres arbres : 8 pommiers par-ci... 10 pins pleureurs par-là... Il y a même des séquoias géants, pas géants pour deux sous, mais peut-être qu'un jour ils seront vraiment géants... Un peu comme Robert Bidochon qui plantait des chênes centenaires... Et une autoroute "bidochonesque", une !
Il y a même une aire qui s'appelle l'aire du liquidambar... Alors je me suis renseigné (merci Wikipédia !), le liquidambar est un... arbre. Moi qui pensais que la prochaine aire serait l'Aire des Carambars (pour la rime), et la suivante, pourquoi pas, l'Aire des Chamallows... mais non, l'Autoroute des bonbecs n'existe pas encore ! Et elle n'existera jamais sans doute, à moins que "La pie qui chante" ne se marie en quatrième noces avec notre bien-aimé Président.  Mais l'air du temps serait plutôt à l'autoroute "Manger moins gras, moins salé, moins sucré mais surtout pas en conduisant"... Mais c'est trop long, et à la vitesse à laquelle on roule, on n'aurait pas le temps de lire. Remarquez, on serait obligé de repasser, ça leur ferait gagner encore plus de sous aux sociétés d'autoroute...
A propos d'aire d'autoroute, il y a sur l'A19 une "aire Philippe Rossi". Perplexité du voyageur. Généralement elles portent des noms se rapportant à un lieu géographique. L'aire de Chantecoq se trouve près du village de Chantecoq, l'aire de la rivière se trouve près d'une... rivière. Parfois un liquidambar vient nous intriguer ("l'aire con" c'est plutôt quand on est dans les bouchons ou quand on devient un naufragé de la route -je sais, je sais, je ne devrais pas me moquer...). Alors là-aussi, j'ai cherché sur Wikipédia et de Philippe Rossi, point. Serait-ce un fils caché de Tino ? Le type qui a éradiqué, en quelques années, les guichetiers des péages d'autoroute ? Celui qui a convaincu nos élus... (Le gouvernement Villepin, à l'époque, crois-je me souvenir. Il peut faire le malin à la télé, l'homme au croc de boucher... Il s'est roulé dans la farine, le garçon ! A moins qu'il ne soit toujours convaincu qu'il a fait réaliser une bonne affaire à la France... Vive la France !) Est-ce lui, donc, qui a convaincu nos élus de vendre les parts que possédaient l'état dans le sociétés d'autoroutes ? Je ne le sais pas.
Mais à la réflexion, je me demande ce qu'il a bien pu faire ce pauvre Philippe pour mériter cela : voir son nom donné à cette pauvre aire, au milieu de nulle part ? Car une aire d'autoroute, c'est un parking et des cabinets, surtout des cabinets... Alors passer à la postérité en donnant son nom à cela... Nous sommes bien peu de choses, ma brave dame...
En tout cas, elles nous font gagner du temps ces autoroutes et le temps c'est de l'argent, c'est bien connu : l'argent que l'on laisse à chaque barrière de péage... où l'on ne peut même plus dire "Bonjour" à une jolie guichetière saisonnière qui vous arnaque de 1F en vous rendant la monnaie, ni à un vieux guichetier alcoolisé qui vous rend la monnaie sur 50F au lieu de 20.
Depuis nous sommes passés à l'€, nous payons par carte bancaire, la vitesse est contrôlée AUTOMATIQUEMENT et "pour votre sécurité, cette autoroute est sous vidéo-surveillance"...
Nous vivons décidément, une époque moderne !

9 commentaires:

  1. Salut,
    En ce qui concerne Philippe Rossi, il s'agit une personne qui est decedé lors des travaux de l'A19. Il a fait une chute mortel depuis le viaduc à proximité de l'aire qui porte son nom aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  2. Dont acte... C'est rare que l'on rende hommage aux accidentés du travail qui sont pourtant très nombreux chaque année. C'est un beau geste qui mériterait d'être expliqué aux automobilistes qui passent à toute vitesse près de cette aire.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir à tous .... enfin à vous ... Au hasard de mes cyber divagations je tombe sur vous .... Et vous avez raison il est rare qu'on rende hommage aux accidentés du travail ... Philippe était quelqu'un de bien et c'est extrêmement louable qu'on n'oublie pas qu'il a oeuvré des années durant avec ses compagnons pour permettre le voyage à d'autres .... Bien à vous . Aline

    RépondreSupprimer
  4. bonsoir à tous,
    eh bien, nous aussi avons été surpris hier après-midi de découvrir cette aire d'autoroute "Philippe Rossi"
    merci internet pour nous donner la réponse
    pourquoi ne pas y installer une plaque commémorative ?

    RépondreSupprimer
  5. C est clair! Une plaque commémorative seraità bienvenue! Nous ne chercherions pas tous comme des benets sur wikipedia et nous penserions à lui sur notre route

    RépondreSupprimer
  6. Sans aucun doute, une plaque commémorative serait une excellente idée!!! Mais au vu du nombre de furieux qui roulent comme des fadas, y compris sur les zones en travaux, j'ai bien peur qu'on ne se retrouve rapidement avec des "monuments aux morts" qui feraient pâlir ceux de nos "grandes guerres"... Cela dit, il me semble effectivement que c'est un minimum, de "garder une trace" de ces accidentés de la route pas comme les autres...

    RépondreSupprimer
  7. Philippe Rossi est décédé lors de la construction de l'A19 (voir le premier commentaire de ce message) mais c'est vrai que l'on pourrait rebaptiser certaines aires d'autoroutes du nom des patrouilleurs tués alors qu'ils font leur travail sur nos "chères" autoroutes... Ce serait le moins et peut-être cela ferait réfléchir certains inconscients.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour l'information..
    nous venons de passer près de cette aire et sur Wikipedia nous sommes tombés sur "Philippe Rossi" lauréat du prix Bertrand 2014.... rien à voir avec un employé décédé lors de la construction de l'A19.... bonne route !!! Et prudence!!!...

    RépondreSupprimer
  9. merci pour cette info
    je me posait souvent la question , maintenant je sais
    bonne et belle route

    RépondreSupprimer