1959

1959

mardi 2 août 2011

Retour à mon Tour de France 1959 (29)...

Dimanche 2 août 2009
Vingt-septième étape, Bellegarde-Chalon sur Saône, 165 km: le Jura sous la pluieIl restait un massif montagneux à visiter, c'était pour ce dimanche matin pluvieux. Avant de quitter ma chambre à Bellegarde pour aller prendre mon petit déjeuner, je m'étais pourtant recouvert le visage de crème solaire et j'avais même pesté contre la personne qui arrosait les fleurs de si bon matin... mais c'était une bonne grosse pluie qui tombait !Alors, comme en 1959, je suis parti à l'assaut des contreforts du Jura pour trois longues et splendides ascensions. 


Dont la côte d'Echalon qui devait me conduire à une altitude supérieure à 1000 mètres, pour la dernière fois.
L'humidité a laissé chez eux les rouleurs du dimanche matin et personne ne m'a doublé dans ces côtes humides.L'eau de l'Ain, une nouvelle rivière à mon palmarès et il semble y avoir de jolis parcours cyclistes dans cette région, prévoir de petits braquets ! 
Et je suis arrivé dans le plat pays de Bresse. 
J'ai traversé Oyonnax (Quand Roger Couderc annonçait les résultats de cette équipe de rugby, j'étais persuadé que c'était une ville du Sud-ouest...), Cuiseaux et Louhans (une équipe foot longtemps en 2ème division qui réunit deux petites villes distantes de 20 Kilomètres...) et Saint Amour, sous la pluie (amour pluvieux, amour heureux...) 
Le paysage devenant monotone, triste, quelconque, je me suis intéressé à la signalisation routière et à ce panneau en particulier. Pour deux raisons:
- un petit clin d'oeil à une amie rémoise d'abord... désolé mais pas vu Michaëlville, Kermichaël ou Bourg Saint Michaël, il va être jaloux, je le sens...
- et une invitation à recommencer mon Tour de France, pour ceux qui ne suivent pas, Mulhouse Nancy était ma première étape, la boucle est presque bouclée !

MAISONS DE LA BRESSE


Encore Laurel et Hardy...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire