1959

1959

mardi 4 octobre 2011

Dimanche 2 octobre 2011 : Autour du tour du Lac du Der...

 Et plutôt que de nous contenter de faire un tour à l'endroit et un tour à l'envers et même éventuellement de recommencer... Laurence m'a suggéré de tracer un itinéraire autour du Tour du Lac : Quelle bonne idée elle a eu là !
  Nous sommes donc partis de La Ferté Gaucher en voiture vers 8H00. 
 Et à 9h50, nous enfourchions nos machines pour quitter la presqu'île de Larzicourt.
En roulant sur les digues, nous avons pu constater combien le niveau du Lac est bas.
 En arrivant à Giffaumont Champaubert, nous avons commencé à rencontrer du monde. Nous ne sommes pas les seuls à profiter du beau temps : cyclistes du dimanche ou des autres jours, randonneurs pédestres ou simples promeneurs-piétons, ça se bouscule sur la passerelle métallique !
Mais c'est ici que nous quittons le Tour du Lac pour une promenade au pays du Der ("Der" signifiant "chêne" en langue celte.) !
Direction Droyes puis Bailly le Franc.
Les maisons typiques sont nombreuses, certaines fort bien entretenues, d'autres un peu moins. En tout cas cela nous change de notre Brie...

 A Bailly-le-Franc, nous apprenons que nous sommes sur la route des églises à pans de bois : nous allons en faire le "fil rouge" de notre randonnée.

Nous allons en visiter 4 durant l'après-midi.
Cette église, entourée du cimetière comme toutes les églises de la région, fut construite vers 1510.
On peut remarquer que si des tuiles recouvrent le "caquetoir" et des écailles de bois ornent le pan de mur, des ardoises couvrent la flèche.



On peut même accéder à l'étage (aux cloches ?) par une solide échelle en bois.











Les vitraux datent du dix-neuvième siècle et portent les noms des généreux donateurs qui ont gagné une part de paradis, je l'espère, en les offrant à leur église...
Celui-ci fut offert par Augustin Ragon.



Celui-là par Pierre Ragon, il est dédicacé à la mémoire de Pierre, Mélanie et Alexandrine Ragon. 


Un troisième fut offert par Jean-Baptiste Demy qui fut maire de Bailly.
Par contre le confessionnal a perdu ses rideaux, signe que la "confesse" n'attire plus grand monde. Peut-être sur Twitter ou Facebook ?
Après cette visite, nous avons pris la direction d'Outines où se trouve une autre église à pans de bois. Ce qui nous a permis de voir ce bel arbre couché et une des multiples croix qui jalonnent les routes du secteur.
Nous arrivons à Outines à midi et quart, juste l'heure du déjeuner.
Nous tournons autour de l'église...
...avant d'entrer la visiter et admirer ce superbe autel...
 ...ainsi que ces jolis vitraux.

Mais il semble qu'ils ne soient pas à mettre au crédit de généreux mécènes ici.







Le confessionnal paraît plus opérationnel qu'à Bailly !



















De vieilles pierres tombales ont été restaurées.
Il y a même un pigeon qui veille sur la cloche qui ne se trouve donc pas dans le clocher qui s'appelle une flèche, OUF! 
Nous avons bien mérité un petit pique-nique que nous prenons dans une aire réservée à cet effet derrière la mairie d'Outines.
Et nous quittons ce charmant village sous la chaleur d'une journée estivale par une large rue. En effet, dans tous ces villages, les rues sont incroyablement larges !
Avant d'arriver à Chavanges, nous faisons une petite cueillette de noix.
Chavanges, donc, chef-lieu de canton de l'Aube, où je suis passé plusieurs fois cette année. J'ai donc déjà publié sur ce blog des photos de la halle, de l'église monumentale et sans doute de cette petite maison.
Aujourd'hui, je choisis de m'intéresser aux commerces de cette bourgade.
La bijouterie a définitivement fermé ses portes, semble-t-il, mais pas le Proximarché ?
Le bar-restaurant est assez original : le monsieur qui s'en va à vélo entre le bar et le restaurant m'a indiqué qu'il était à vendre...
Gendarme à Chavanges : un beau métier, non ?
Et la Grande rue de Chavanges (S'appelle-t-elle Rue du Général de Gaulle ?) est aussi très large.
A Montmorency Beaufort, nous admirons ce panneau qui situe les différents villages de Beaufort en France. Il y en a même aux USA, au Luxembourg et en Australie ? Va falloir que je demande à MJ de vérifier...
L'occasion de rajouter une porte à ma collection.
Cette "maison" permet de comprendre ce que sont ces constructions à pans de bois avant d'arriver à la troisième église de notre périple :
celle de Lentilles qui est pour moi la plus jolie.
Elle est dédiée à Saint Philippe et Saint Jacques...
Dont nous pouvons admirer la statue.
La flèche est recouverte d'écailles de bois.
Ici aussi, l'échelle est en place (pour monter au paradis, peut-être ?).
Et le confessionnal est également abandonné...
Mais l'intérieur de cette église est magnifique, en particulier le plafond orné de losange de bois.
Mais il nous faut repartir...
A la sortie du village de Lentilles, je repère cette ancienne enseigne d'un ancien vélociste, on pourra également admirer la lampe d'une autre époque (que les moins de 20 ans...)
Mais il n'y a pas que les églises sur ces belles routes de Champagne ! Il y a aussi de beaux paysages d'étangs, des traversées de villages qui répondent aux jolis noms de :
Longeville sur Laine, Louze, Sauvage Magny, Thilleux, Billory, Montier en Der, Puellemontier...
Montier en Der, justement, où nous nous arrêtons pour...
...boire une boisson fraîche et déguster une glace (fraîche, aussi...) au Café Parisien !
Et avant de regagner le Lac du Der pour terminer notre tour du Lac, nous visitons encore deux églises :
l'une en pierre, celle de Puellemontier.
J'y vois ce saint sans tête dont je ne me rappelle pas le nom... j'me rappelle plus... où avais-je la tête, palsambleu ?
Les vitraux sont jolis.
Les voûtes sont décorées.
Et ici, il y a un clocher et une flèche.
Avant d'arriver à notre dernière église, je photographie cette petite maison verte,
ainsi que cette fenêtre verte,aussi.
Et voici donc notre dernier édifice religieux de la journée : Heureusement que je suis un mécréant confirmé !
A cinq heures et quart, nous sommes devant l'église de Chatillon sur Broue.
L'échelle est toujours là...
La décoration est soignée.
Mais, Ô sacrilège, le confessionnal sert de placard à balai ! Tout fout le camp : ils n'ont même pas d'aspirateur...

1 commentaire:

  1. Bravo, avec quelques photos et des mots bien choisis nous découvrons cette belle région.

    RépondreSupprimer