1959

1959

jeudi 12 août 2010

Voyage à vélo 2010 : Deuxième étape, Auxerre - Chaumot (97 km)

A notre réveil, ce mardi matin, il bruine. Heureusement, notre tente est à l'abri sous un arbre.
Et après un copieux petit déjeuner, nous prenons le chemin du canal du Nivernais que nous devons suivre pendant plus de 170 km.
Nous adorons rouler sur les chemins de halage. Et bien nous allons être servis ! Le canal du Nivernais, d'Auxerre à Décize, est un tronçon essentiel du tour de la Bourgogne à vélo. Et dans le département de l'Yonne, ce chemin est bitumé, un bel enrobé comme tout cycliste peut en rêver.... Après, c'est la Nièvre et c'est une autre histoire. Mais cette première partie, de la sortie d'Auxerre jusqu' à Coullanges sur Yonne, il faut la parcourir, cycliste averti ou occasionnel, jeune ou vieux, pour comprendre ce que devrait être le monde merveilleux du vélo... loin des voitures et des camions... loin des pistes cyclables urbaines qui commencent et s'achèvent n'importe où... Enfin un peu de paix dans ce monde de brutes !!!
Alors petit voyage dans le monde tranquille, calme, apaisant du canal du Nivernais !
Une série de 7 fiches, disponible dans les offices du tourisme de la région, donne toutes les informations utiles pour un voyage sans souci.
Et dès les premiers kilomètres nous faisons une rencontre insolite comme on n'en trouve qu'ici : dans le petit matin gris du canal, un vieil Anglais joue du tuba (mais est-ce bien du tuba ?) sur une petite péniche. Un petit moment de bonheur...
video
Et le reste aussi, c'est que du bonheur !
Images choisies...au long du canal...
Le canal des touristes.
Pas de canal sans écluse, ni sans éclusier. Ici ce sont de jeunes saisonniers qui souvent s'occupent de deux ou trois écluses, semble-t-il. Aussi sillonnent-ils les chemins en voiture ou en mobylette.
Chaque écluse a son numéro : plus de 70 écluses sur le versant Seine et 35 sur le versant Loire.






Ecluses fleuries...















Il n'y en a pas assez, hélas. Beaucoup de maisons d'écluses sont à l'abandon.











N'existe-t-il pas un concours des écluses fleuries ?






D'autres ont été transformées... en bar ou en atelier d'artistes.

Canal et ponts : Baissez la tête, SVP !

La solution : Le pont-levis !
La route est belle !

Imaginons ce qu'était la vie le long du canal en 1932...
Le château de Faulin (si mes souvenirs sont exacts...)

Petite visite de Clamecy dans la Nièvre.
En effet, nous avons quitté le département de l'Yonne pour celui de la Nièvre et le sol est devenu plus "rugueux", souvent couvert de gravillons : des gros qui coupent le pneu et des petits, des minuscules qui pénètrent dans les entailles (j'allais écrire dans les entrailles...) et ce qui devait arriver arriva !
Une crevaison, une "perçure" ! Ce qui n'est pas rigolo avec ce chargement, ça l'est encore moins quand il y en a une deuxième. Un microscopique silex, sournois petit caillou, est resté caché dans la petite entaille, que j'avais repérée pourtant, scrutée d'un oeil et d'un doigt insuffissament attentif. Et avec le poids pesant sur la roue arrière... Pschittttttt ! Il me faudra réparer les chambres à air ce soir et en racheter dès que possible (et me laver les mains malgré le petits gants que j'avais prévu pour me protéger...).
Nous avons parcouru près de 100 km, il est temps de songer à planter la tente. Ce sera à Chaumot sur le bord du canal dans un camping tenu par des Hollandais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire