1959

1959

mercredi 21 mars 2012

Milan- San Remo (la suite)

Comme promis, j'ai continué à feuilleter ma collection de Miroir du cyclisme...
J'en avais fini l'autre jour avec les années Merckx, Hinault prit la suite mais n'inscrivit jamais la Primavera à son palmarès.
(Toutes les photos de ce message proviennent du Miroir du Cyclisme)
1977
Jan Raas, le coureur Hollandais, complète sa moisson de classiques en remportant cette édition. Il ne fut pas seulement l'homme de l'Amstel Gold RAAS... qu'il remporta à 5 reprises.
1978
Après 1973, Roger de Vlaeminck, surnommé le Gitan, récidive. Il ne s'arrêta pas là car en...
1979
C'est encore lui qui gagna, devançant encore une fois au sprint le malheureux Saronni.
1980
C'est un sprinteur qui l'emporte : Gavazzi devance... Saronni. Décidément, le Beppe semble maudit sur cette course !
1981
Le jeune Belge remporte cette édition en solitaire. Certains annoncent l'avènement d'un nouveau Merckx : ils seront fort déçus. Mais qui a remplacé Merckx en Belgique ou ailleurs ?
1982
Deux Français en tête de Milan San Remo, cela vaut bien la une du Miroir. D'autant que le Breton Marc Gomez remporte l'épreuve malgré la poursuite acharnée du peloton emmené par Francesco Moser en personne. Pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître !
1983
La persévérance est récompensée : Saronni remporte enfin la Primavera, revêtu qui plus est d'un beau maillot de champion du monde. Les tifosi sont aux anges. 
Mais en ce mois de mars 1983, le monde du vélo pleure Louison Bobet qui partage la une du magazine avec le champion italien.
1984
Est-ce la réponse du berger à la bergère ? En 1984, c'est le grand rival transalpin de Saronni qui gagne : Moser inscrit son nom au palmarès de la grande classique italienne.
1985
A 36 ans, le Hollandais Kuiper trouve une seconde jeunesse. Il avait déjà enrichi son palmarès d'un Tour de Lombardie en 1981 et d'un Paris - Roubaix en 1983...
1986
Sean Kelly fut sans doute l'un des plus beaux coureurs des années 80.
A 6 kilomètres du but, il réussit à accompagner Lemond et Beccia pour les régler au sprint sur la Via Roma.
1988
Ne le chercher pas sur la photo, le Suisse, équipier de luxe de Stephen Roche, est échappé depuis bien longtemps !
Ces échappées matinales vont rarement au bout dans cette classique mais celle-là a réussi au coureur de la Carrera.
1988
Fignon mérite la Une du Miroir !
Il remporte enfin le grand succès après lequel il courait depuis de nombreux mois !
1989
Et rebelote en 1989 ! Seul cette fois...
1990
Leader d'une nouvelle génération de coureurs italiens qui succède à celle des Saronni et Moser, Gianni Bugno se fait un devoir d'inscrire Milan-San Remo à son palmarès.
Les casques et les lunettes qui font ressembler les cyclistes à des Robocop ont fait leur apparition...
1991
Sans doute plus exacerbée que nulle part ailleurs, la rivalité entre champions transalpins donnent des ailes à certains puisque cette année, c'est un autre coureur emblématique des années 90 qui remporte la Primavera : Chiapucci, le guerrier !
1992
Sean Kelly inscrit pour la deuxième fois son nom au palmarès de Milan San Remo.
Il porte un casque fort laid... à mon goût.

En 1993, Miroir du cyclisme cessera de paraître... Mes "années Miroir" se terminent là. Le cyclisme entre dans une nouvelle époque : "La nostalgie n'est plus ce qu'elle était", le cyclisme non plus...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire