1959

1959

vendredi 18 novembre 2011

Poulidor à la une de Miroir du Cyclisme (6)

1972
La deuxième carrière de Poupou !
Toujours fidèle aux cycles Mercier, même s'il change de sponsor et de directeur sportif (Louis Caput remplace Antonin Magne) et de maillot, Poulidor retrouve ses jambes de jeune homme. Il remporte Paris-Nice devant Eddy Merckx en personne !
Depuis le numéro 152, Miroir du cyclisme offre un poster géant qui remplace les photos offertes depuis des années. 
On peut évaluer la popularité des champions cyclistes en cette année 1972 en regardant l'ordre de parution des posters  :
Numéro 152, poster de Louison BOBET ;
Numéro 153, poster de Jacques Anquetil ;
Numéro 154, Poster de Raymond Poulidor ;
Numéro 155, Poster d'Eddy Merckx...
Si je possède la plupart des posters de Miroir du cyclisme, je n'ai pas les premières parutions  : 
AVIS A LA POPULATION !
Il fait encore une fois la couverture du numéro d'ouverture du Tour 1972.
Et si Guimard inquiète le grand Merckx tout au long de l'épreuve, Poulidor termine encore une fois troisième du Tour.
Et c'est la même photo qui fait la une du Livre d'or 1972... Ils auraient pu en trouver une autre de photo, quand même !
Par exemple, celle-ci :

Georges Brassens, en compagnie de "la charmante Nicole Courcel" et de M.Cambournac (?), remettant à Poulidor le trophée du Prestige Pernod qui récompense le meilleur coureur français de l'année 1972.
(En ce trentième anniversaire de la mort du chanteur, qui pratiquait le vélo en chambre, paraît-il... et qui aimait quand René Fallet lui racontait ses aventures vélocipédiques, j'ai lu  un fort joli hommage (comme d'habitude ) sur le blog "ENCRE VIOLETTE")







1973
Poulidor est salué pour commencer cette année 1973 par son fidèle équipier Jean-Pierre Genêt (qui porta le maillot jaune en 1968  , si je me souviens bien...)
En gagnant encore Paris-Nice, Raymond Poulidor prouve qu'il entame en effet une seconde carrière !
Et c'est suivi de Thévenet qu'il nous présente les équipes du Tour 1973 qui se déroule sans Merckx.
Mais notre Poupou national est contraint d'abandonner à la suite d'une chute dans les Pyrénées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire