1959

1959

mardi 15 novembre 2011

Poulidor à la une de Miroir du Cyclisme (4)

1968
Le monde bouge... 
Et seulement trois couv' pour Poupou dans le MdC cette année-là.
Miroir du Cyclisme affiche encore une fois Poulidor à la une de son numéro de présentation du Tour ! Ce qui n'est pas Vélorutionnaire...
Idem pour la présentation des concurrents : Gros plan sur Poupou.
Encore une fois le Tour échappe à notre héros national : éliminé sur chute, la France pleure... et moi aussi. C'est sans doute mon premier vrai souvenir du Tour à la Télévision. J'avais 9 ans et je me souviens de Poulidor, le visage en sang. Si je me rappelle bien, une moto l'avait fait tomber...
Je viens de vérifier, c'était bien une moto qui fut responsable de la chute dans l'étape du 14 juillet entre Font Romeu et Albi.
Je m'étais juré de m'en tenir aux Unes et seulement aux Unes mais j'aime bien digresser, vagabonder sur les petites routes... 1968 se prête bien à  ces 
Le lendemain, Raymond arrive à Aurillac d'Albi par la terrible côte de Montsalvy, entre autre. Et le 16 juillet, il reste à Aurillac. Le peloton part sans lui pour Saint Etienne. Il a au compteur 150 jours sans maillot jaune ! 
Ce livre, nous l'avions à la maison dans notre modeste bibliothèque. Qui l'avait acheté, mon père ou mon frère ? Je ne le sais...  Je l'avais tellement feuilleté que les pages avaient fini par se décoller.
De ce Tour 1968 je me souviens également pour être allé le voir passer à Poulvern, entre Mendon et Landaul, au cours de l'étape Lorient-Nantes. J'ai le souvenir de coureurs passant très vite. J'y étais venu "accroché" sur le porte-bagages de la Mobylette de ma mère. Je crois même que nous avions raté la caravane publicitaire.
Le pont de la photo est le pont du Bonhomme qui enjambe le Blavet entre Lanester et Kervignac à la sortie de Lorient. La chaussée était en bois : qu'est-ce que j'avais peur en passant sur ce pont tant le bruit  des lattes de bois sous les pneumatiques des voitures me semblait indiquer la grande fragilité de l'ouvrage...
Un dernier petit souvenir de 1968 : ces "tacots" (publicité parue dans le Miroir du Tour 1968) dont je possédais quelques exemplaires. J'aimais bien jouer aux accidents avec ces modèles réduits en plastique. Je crois que nous n'en avions sauvé qu'un seul qui trônait fièrement dans la cuisine...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire