1959

1959

jeudi 21 mars 2013

SPRINT 72, les images PANINI (1)

Je viens de terminer mon album Sprint 72... 40 ans après !
Un de mes derniers achats... Encore deux et mon album est terminé !

Il y manquait 3 images et je les ai trouvées voici quelques jours sur e-bay : Que celui qui n'a jamais collectionné les images Panini me jette la première pierre...
Pour ma part, en ces années 70, j'étais surtout un collectionneur d'images de foot (Que sont mes albums devenus ?) et puis un jour, un copain m'a offert cet album contre... contre quoi, au fait ? 
Sans doute quelques "illustrés" dont nous étions très friands à l'époque.
Un album "Sprint 72" contre 5 "Zembla", 3 "Akim", deux "Batler Briton" et 2 "Rangers" et l'affaire fut sans doute vite conclue. Je pense que j'ai payé le prix fort à l'époque pour acquérir cet ouvrage qui devint pour moi une bible du vélo des années 70 ! 
Mais rappelons ici les règles du jeu du collectionneur.











On achetait les images dans des pochettes comme celle-ci : A quel prix la pochette de 4 ou de 6 ? 
Et on les collait donc sur l'album qui coûtait 1Fr50.
Ainsi, cela pouvait revenir très cher de compléter entièrement un album !
En effet, il y avait dans cet album 250 images à coller et 90 autocollants. Bien entendu, en achetant les images dans des pochettes fermées, on avait toujours plein d'images en double, en triple, en quadruple !!!!!
Bien entendu, on avait la possibilité d'acheter les 20 dernières images mais qu'il était bon ce moment où l'on ouvrait la pochette pour découvrir, enfin, l'image introuvable. 
Les échanges avec les potes pouvaient entraîner des surenchères astronomiques (mais que je sache, aucun d'entre nous n'est devenu traders...) et des fâcheries qui pouvaient durer plusieurs années...
Il y avait donc des images à coller :
201 images de coureurs, regroupés par pays. Sur chaque image était également indiquée l'équipe à laquelle chacun appartenait. Dessous outre son état-civil, on trouvait le palmarès du coursier.
Le numéro 1 était bien entendu EDDY MERCKX et son palmarès prenait de la place.
Le numéro 201 s'appelait Wolfgang Steinmayer et était le seul coureur autrichien représenté sur l'album.
On notera que le numéro 200 était le père de Franck et Andy Schleck : Johny, né à Luxembourg le 22 novembre 1942. Il était coureur cycliste professionnel depuis 1965, avait été champion du Luxembourg en 65 et avait remporté une étape du Tour de l'Oise et du Tour du Luxembourg en 1967 ainsi qu'une étape du Tour d'Espagne 1970. Dans l'équipe Bic, il côtoyait Luis Ocana.
A la fin de l'album, on trouve une série de 49 images retraçant l'histoire du vélo. 
Il y avait aussi des autocollants.
Ceux-ci étaient de trois sortes.
Il y a trois pages qui présentent les écussons des équipes pro.
Certains noms sont tombés aux oubliettes mais certaines équipes sont entrées dans la légende du vélo : le  maillot GAN de Poulidor,  le Bic d'Anquetil et d'Agostinho (J'ai déjà évoqué Ocana plus haut.), les Flandria de Maertens ou Polllentier...



 Et le maillot à damier blanc et noir de l'équipe Peugeot de Thévenet, le  maillot "tabac" de la Molteni de Merckx ?
Sans oublier les petits grimpeurs espagnols de la KAS !
Et sur cette troisième page, la Salvarini de Gimondi, l'armada batave des Ti-Raleigh ou le maillot Sonolor-Lejeune de Van Impe !
D'autres autocollants nous présentaient les écussons des fédérations internationales et nationales du cyclisme. Les professionnels ne côtoyaient pas du tout les "amateurs" des pays communistes à l'époque. Deux mondes parallèles qui s'ignoraient ! 
D'ailleurs sur cet album, on ne trouve que deux représentants de ce temps aujourd'hui disparu, camarade...
Avant dernière acquisition : plus qu'une et c'est fini !
Les derniers autocollants étaient des caricatures, assez réussies d'ailleurs (Je n'ai hélas pas trouvé qui est l'auteur de ces jolis dessins...)

Ca y est, avec cet autocollant, il est fini mon album, mais ce dernier dessin n'est pas un auto-portrait de notre tandem. On pourrait plutôt appeler le nôtre un "tendrem" (ou un "tand'aime" ?) alors que celui-ci me fait presque penser à un "tand'haine"...
(A suivre ?)

4 commentaires:

  1. Je ne sais pas si tu as réduit les photos, mais chez moi, l'affichage se déroule à la même vitesse que d'habitude.
    Ce nouvel épisode est très intéressant: la course aux vignettes Panini, les échanges dans la cour de récréation à 3 contre 1,... ça m' a rappelé plein de trucs sympas!

    Merci.

    RépondreSupprimer
  2. merci pour cette nouvelle déclaration d'amour.

    RépondreSupprimer
  3. Punaise! Je l'avais cet album quand j'étais gamin,que de souvenirs!Je me souviens des caricatures et notamment celle du coureur dopé qui me faisait mourir de rire.Elles étaient signées Pellos je crois bien,le dessinateur des Pieds Nickelés.
    Bravo à l'auteur pour cet épisode nostalgique d'une enfance heureuse où effectivement on s'échangeait ces vignettes dans la cour de récréation.

    RépondreSupprimer
  4. Un bon moment de passé en regardant ces vignettes!!! Nostalgie quand tu nous tiens, merci à tous ces petits coureurs. Colnago 67

    RépondreSupprimer