1959

1959

samedi 19 novembre 2011

Poulidor à la une de Miroir du Cyclisme (7)

1974
10 ans après, un nouveau duel !
En couverture de ce numéro qui présente les équipes du Tour 1974 (Sans doute les exemplaires du Miroir les moins intéressants, qui montrent les cyclistes en "rang d'oignon" lors de leur présentation au public : Avis personnel...), une photo du Tour 1972 qui veut préfigurer celui de 1974 : un duel Merckx-Ocana, arbitré par Poulidor et pourquoi pas Lucien Van Impe ?
Dans le numéro paraissant à mi-Tour, exit Ocana ! Ce sera un duel Merckx-Poulidor ! Comme dix avant auparavant le duel Anquetil-Poulidor ! Et comme le Normand, le Belge est à la recherche de sa 5ème victoire dans le Tour...
Et, sensation, Poulidor a lâché le Roi Eddy dans le col de Chat ! Même s'il s'est fait rejoindre dans la descente, la France se prend à rêver : Poulidor enfin en jaune à 38 ans ?
Le Miroir du TOUR 74 présente la même photo que dans le précédent numéro. Enfin presque... Merckx semble plus à la peine. Mais il ramena néanmoins son cinquième maillot jaune à Paris avec plus de 8 minutes d'avance sur son dauphin : un certain Poulidor ! 
Il a dépassé allègrement les 200 jours sans maillot jaune mais jamais il ne fut aussi populaire que le jour où il lâcha Merckx pour gagner en solitaire à Saint Lary Soulan.
Et cette photo parue en quatrième de couverture aurait fait une magnifique Une si Poupou avait remporté ce Tour 1974 !
Quelques semaines plus tard, à l'occasion des championnats du monde à Montréal, nous retrouvons Merckx sur la plus haute marche du podium entouré de Poulidor... deuxième, et Mariano Mrtinez, troisième.
A la fin de l'année 1974 paraît un numéro spécial consacré à "Poulidor et les autres". Remarquable travail de journalistes qui vont plus loin que les faits et analysent ce phénomène de société qu'est devenu POUPOU !




Ce dessin d'Escaro est paru dans le Canard enchaîné durant "les années Pompidou"...
Et la semaine dernière, j'ai demandé  à Poulidor de me dédicacer ce numéro du Miroir, juste au-dessus de l'édito de Maurice Vidal.
Mais ce numéro, s'il est un hommage au champion, va plus loin que le traditionnel ouvrage célébrant la gloire de la star en présentant les images d'Epinal d'une carrière glorieuse.
Au travers une quinzaine de chapitres, il nous donne une image de la France d'alors :
- Poulidor et la presse ;
- Poulidor et son énigme ;
- Poulidor dans les livres ;
- Poulidor et la longévité ;
- Poulidor vu par les enfants ;
- Poulidor et la mémoire de notre temps ;
- Poulidor et la France ;
- Poulidor et son image de marque ;
- Poulidor et son courrier ;
- Et si Poulidor était Belge ;
Poulidor et la psychanalyse ;
Poulidor et ses directeurs sportifs ;
Poulidor et le cinéaste Claude Sautet ;
Poulidor et 15 ans de cyclisme ;
- La radioscopie de Jacques Chancel.
Un numéro à lire et relire. Une certaine idée de la Presse, même sportive...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire