1959

1959

jeudi 19 mai 2011

Les Tours de Monsieur Pellos : 1950 (2)

Durant ce Tour 1950, Pellos ne publie pas beaucoup de dessins (J'en ai compté 8, sans la réclame Perrier). Il n'y en a donc pas  dans chaque numéro du Miroir Sprint de cet été 1950.
Le début de l'épreuve est marqué par le maillot jaune du Français Bernard Gauthier (qui n'est pas encore Monsieur Bordeaux-Paris).
Mais également par la mainmise des grégari italiens sur les victoires d'étapes (Leoni à Liège, Pasotti à Lille et Corrieri à Dinard, le jour du 37ème anniversaire de son "patron" Gino Bartali).
Dans ce numéro du 19 juillet, paraît ce dessin qui illustre à merveille le titre de "Forcats de la route" ! 
Mais qu'est-ce que tous ces cinglés de cyclistes (d'hier et d'aujourd'hui) vont chercher sur leur drôle de machine ?
Le numéro suivant nous annonce la première victoire d'étape française ainsi que la reconquête du maillot jaune par Gauthier (qui l'avait perdu après le contre la montre entre Dinard et Saint Brieuc) entre Saint Brieuc et Angers après une magnifique échappée à 12 qui a pris plus de 9 minutes d'avance sur le peloton !
Pellos quant à lui nous offre une petite leçon de vocabulaire cycliste et croque délicieusement 20 héros du Tour !

Lors de l'étape contre la montre, il faillit "passer par la fenêtre" car le petit grimpeur azuréen fut bien près d'arriver hors délai...



Hélas, le héros du Tour 1949 ne put s'accrocher bien longtemps ! Victime d'une chute au début de ce Tour, la "Perruche" dut en effet abandonner dans cette étape Saint Brieuc-Angers.
J'arrête là pour aujourd'hui... mais je vais essayer de retrouver une photo de chacun des coureurs croqués par Pellos dans ce dessin, durant ce Tour 1950 bien sûr... Il m'en reste une vingtaine !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire