1959

1959

samedi 31 mai 2014

Petit mois de mai...

Et oui, en ce joli mois de mai, très peu de kilomètres parcourus sur mes vélos. 
Heureusement, le grand beau temps de ce dernier jour de mai m'a permis d'améliorer mon score par une jolie promenade dans la Marne avec Laurence.
Ce fut même l'occasion de notre premier vrai pique-nique de la saison, à Joiselle, au milieu des fleurs...
Puis nous avons traversé la forêt du Gault, toujours aussi calme, avant de rouler vers la vallée du Petit Morin.
Et avant de descendre vers Corfélix, j'ai surpris ce renard qui semblait intéressé par quelque chose là, dans le fossé. C'était le deuxième goupil que nous surprenions aujourd'hui, le premier avait échappé à mon objectif.
En arrivant à Fromentières, ce beau noyer a complété ma collec'.
Puis nous sommes allés saluer Arthur, ce personnage qui accueille les voyageurs à l'entrée du village sur la route de Montmirail.
Nous l'avions repéré depuis longtemps mais à chaque fois nous étions en voiture.
Ce petit village du plateau briard a choisi de se décorer de manière simple mais originale.
Il vaut vraiment le détour comme je l'ai déjà noté sur ce blog. Mais je n'arrive pas à remettre la main sur le message en question (Il va falloir que je mette un peu d'ordre sur ce blog...).
Puis, nous sommes partis vers Orbais ce qui nous permit de revoir ces vieux panneaux d'un autre âge avant de prendre le chemin du retour avec le vent dans le dos !
Et de photographier encore un bel arbre.
Et comme c'est le temps des cerises...




...nous en avons dégustées de bien bonnes !





Et puis, nous avons croisé trois lamas...
...un coq sur un toit...d'église, si, si c'est une église !
Nous avons emprunté des routes  qui paraissaient si droites...
J'ai même réussi à repéré cette baignoire enfoncée dans le sol, que ne faut-il pas faire pour le confort des vaches.
Et pour finir, nous avons traversé le site de la bataille de Marchais en 1814 (Ici est également paru un reportage cyclotouriste sur la route des 4 victoires où j'avais repris les traces du petit Corse.)...
...qui faisait aujourd'hui l'objet d'une reconstitution...
...SPECTACULAIRE !
Mais nous sommes arrivés après la bataille...
Le bivouac est sponsorisé par une grande banque rurale.
Les grognards, les hussards, les dragons (que sais-je encore ?) la vieille garde se promènent dans les rues.
Il y a même un hommage aux soldats de la guerre de 14-18. Cette région ayant été touchée par la bataille de la Marne en septembre 1914.
Un Allemand sympathise avec un Ecossais.
Un Français fume la pipe.
L'infirmière papote, faute de blessés à soigner...
1814, la guerre, 1914, la guerre, 2014... c'est quand même mieux, non ?

2 commentaires:

  1. Des lamas, Napoleon a cheval, des hussards... vous étiez sur un manège ?
    Quelle belle sortie !

    RépondreSupprimer
  2. Si je comprends bien, ça va mieux depuis que tu as la cerise... Tant mieux!
    A bientôt!

    RépondreSupprimer