1959

1959

mardi 30 novembre 2010

Le vélo de René Chardon : des nouvelles fraîches...

Voici quelques semaines, j'ai confié le vélo de René Chardon à un collectionneur, A.D., afin qu'il voit ce qu'il pourrait tirer de la machine ... J'ai reçu ce message il y a quelques jours.

"Cher Jean Pierre.
J'ai aujourd'hui complètement démonté le Chardon et la crasse et la rouille ont révélé quelques problèmes.
Tu vas pouvoir constater sur les photos que les pattes arrières ont été ressoudées à la soudure électrique, l'horreur ! Signe qu'elles avaient dû casser ce qui explique le remaillage et le montage pour l'occasion des pièces Herse dans les années 40.

Tu peux constater également que la rouille commence à s'installer et apparaît à certains endroits sous la peinture.

Ce vélo a donc beaucoup souffert et nous nous trouvons devant deux alternatives:
Tu décides de vraiment faire PBP avec cette machine et il faut envisager une restauration complète , et là je ne parle pas seulement de la peinture mais surtout des soudures qu'il faut reprendre sinon il existe un fort risque de casse surtout sur des distances importantes.
Le cadre sera foutu et je ne parle  pas des risques de chute.
Deuxième solution : je remonte tel quel le vélo après un bon nettoyage et une révision des roulements et tu te contentes de  petites sorties autour de chez toi .
Je sais , c'est un peu brutal mais agir autrement ne serai pas honnête .
A. D."
Après réflexion, l'envie de faire PBP 2011 avec cette machine a été la plus forte et ce vélo va donc être remis à "neuf" ! Connaissant ainsi une troisième vie... au moins !
En effet, dans la douille du cadre, cette petite "étiquette" a été retrouvée...
Il s'agit, semble-t-il, de la fiche de travaux demandés par René Chardon à l'émailleur (142 avenue Ledru-Rollin à paris XIème) pour qu'il effectue la peinture de son vélo : "couleur beige, filets ordinaires, R. Chardon écrit deux fois, garde-boue beige avec filet, guidon noir Marly..."


C'est assez ressemblant, non ?
Malheureusement, ces travaux ne peuvent pas être datés. Même si le plus probable est qu'ils datent des années 40.


C'était donc la deuxième vie de ce vélo...
Quant à sa première vie... il semblerait que René Chardon ait réalisé son Paris Brest Paris avec ce vélo, ou pour le moins avec le cadre.
J'espère que dans quelques mois, il aura fait un deuxième PBP !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire