1959

1959

vendredi 26 novembre 2010

Dans la roue de Freddy Maertens (5) 1975

En 1975, Freddy Maertens  remporta plus de 20 victoires dont le Tour de Belgique, les Quatre Jours de Dunkerque et ses premières classiques : Gand-Wewelgem (au printemps), Paris-Bruxelles et Paris-Tours -qui s'appelait Tours-Versailles à l'époque- (à l'automne).
En ce qui concerne ses victoires dans les classiques, Freddy gagnait au sprint et Eddy Merckx n'était jamais loin. Ce dernier termina ainsi deuxième de Paris-Bruxelles.
Ce qui inspira à Pellos ce dessin, paru dans le numéro 209 du Miroir du cyclisme.
Dessin un peu cruel, car si le Cannibale était battu par Thévenet dans le Tour de France et dans Paris-Roubaix par De Vlaeminck, Merckx remportait quand même en 1975: Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Liège-Bastogne-Liège. Beaucoup s'en serait contenté... Mais c'est vrai que M. Merckx avait mis la barre si haut les années précédentes qu'on pouvait être déçu.
En 1975, paraissait également dans le numéro 201 de mon magazine préféré le premier poster de Freddy Maertens ! Le poster de Miroir du Cyclisme, quel bonheur à l'époque... La première chose que je faisais quand je recevais le journal : décrocher le poster !
Généralement, je l'affichais rapidement dans ma chambre. (Et oui, adolescent, je dormais entouré de photos de jeunes hommes à bicyclette... C'est grave, docteur ?)
On peut d'ailleurs voir sur celui-ci les trous faits par les punaises. Ce serait marrant que les petits amoureux en arrière-plan ou le monsieur se reconnaissent ?
Freddy Maertens termina également sixième de Paris-Roubaix cette année-là. Ce n'était pas seulement un sprinter, Freddy, c'était aussi un sacré guerrier !

1 commentaire:

  1. Moi aussi méme si Merckx était et restera mon idole J'ai aimé aussi F.Maertens C' est malheureux qu'il fut mal entouré son palmares en aurait été plus beaux.Pour info je suis né en 1960.

    RépondreSupprimer