1959

1959

mardi 4 mai 2010

Vacances en Provence (Partie 2)

Deuxième excursion automobile : Avignon.
Le lundi 19, après notre randonnée à vélo, nous avions donc décidé de visiter Avignon. Quand on fait les touristes dans la famille, ça ne rigole pas !
Et en effet, on n'a pas rigolé... Je ne voudrais pas avoir l'air de critiquer mais c'est pas terrible cette ville. malgré le soleil, nous avons ressenti une impression de tristesse et de saleté dans cette si célèbre cité !
Bon d'accord, il en impose le Palais des papes...

Mais la statue au sommet du clocher, ça fait un peu kitchou, non ?
Heureusement, il n'y avait pas beaucoup de monde...
...et il y a le pont...

...et MJ qui fait des grimaces !

...et le Mont Ventoux enneigé au loin ! Pourrons-nous y grimper vendredi ?
J'ai quand même photographié un théâtre sur la place de l'hôtel de ville où nous avons mangé, servi par l'employé le plus malchanceux de la ville, puisqu'il réussit à renverser mon demi sur la table (Ô sacrilège !) avant de faire d'autres erreurs à d'autres tables. Il y avait quand même du spectacle à Avignon...

Randonnée en Camargue, le mercredi 21.
Nous avons pris la route pour nous rendre près d'Arles où nous avons laissé la voiture sur le parking du musée de la Camargue.   
                                    
Puis nous avons enfourché nos montures pour un petit tour de la Camargue (Presque 90 kilomètres quand même, mais que du plat, la paradis des cyclistes paressseux !!!)
Et là, moi qui ne suis jamais venu dans cette région, je suis obligé d'enchaîner les clichés touristiques ! Non ?

Les chevaux de Camargue !
La corrida ou la féria, je ne sais. (Pour de faux, mais quand même...)
Les flamants roses. Je croyais que ça n'existait que sur les cartes postales, ces bêtes-là !
La culture du riz : serait-ce une "rizzéria" au loin là-bas ?
Et bien sûr : des vrais taureaux. Ceux-là, j'ai failli ne pas en avoir : le taureau semble rare et cabotin...
Nous sommes bien entendu passé par les Saintes Maries de la Mer...
...où nous avons croisé beaucoup de touristes et les traditionnelles Gitanes qui voulaient "nous offrir" la petite médaille porte-bonheur et nous prendre la main gauche...
Et avant de nous élancer sur la digue à la mer (Non, pas celle de Montaigu...), nous avons déjeuné d'un sandwich et avons adopté une tenue plus estivale (les belles vacances...j'en ai la larme à l'oeil quand je vois le temps de ces derniers jours...)
Le héros svelte et athlétique !...
Et nous nous sommes élancés sur la fameuse digue : à gauche, les marais, à droite, la mer Méditerranée.
Mais, jusqu'au phare de la Gacholle, ces chemins sont plus adaptés pour des VTT ou des VTC et malgré le plat pays, notre moyenne baissa sérieusement !
Il était pourtant fort agréable de rouler au milieu de nulle part.
Avant de boucler notre périple en rentrant le long du grand étang de Vaccarès...
Et nous avons quitté la Camargue.
(Les vols de Flamants étaient rares et c'est vachement difficile à photographier, à moins d'avoir des super gros appareils et de rester sur place des heures et des heures et des heures... J'avais pas le matériel, ni la patience... mais j'ai vu de très beaux posters et de très beaux vols aussi...)

Randonnée en Luberon, le jeudi 22.
Notre séjour à Aix se terminant ce jeudi matin, il nous restait un peu de temps pour une promenade en Luberon (D'ailleurs doit-on dire "Lubéron" , "Lubeuron" ou "Lubron" ?)avant de rejoindre notre chambre au pied du Mont Ventoux.

Nous avons pris la route à La Tour d'Aigues peu après midi, le temps était magnifique encore.
Et c'est dans un paysage sorti des "Lettres de mon moulin" que nous avons roulé !

Vers le village perché d'Ansouis tout d'abord.
Puis vers Lourmarin, village colonisé par les "people" d'après mon guide touristique et culturel ! Mais nous n'en vîmes point. ces curieuses bêtes vivraient-elles cachées à moins qu'elles n'aient pas encore migrées vers ces cieux si cléments ?
Ensuite, nous continuâmes vers le village de Vaugines...
...sa jolie petite église...

... et sa  chute d'eau qui sont fort prisées des cyclistes puisqu'un pélérinage y a lieu chaque année au mois de novembre sous le patronnage de saint Eddy Merckx !
(Non, là j'invente, c'est pas écrit dans mon guide culturel et touristique.)
Enfin, nous avons terminé par une petite visite de Cucuron qui servit, paraît-il, de modèle à Alphonse Daudet pour son curé de Cucugnan. C'est dans ce village que se trouve aussi la maison d'Yves Montand quand il jouait le Papet dans "Manon des Sources" . La Provence comme à la télé !

Et enfin je ne peux résister au plaisir de photographier un olivier...
Je crois que j'ai réussi ainsi à avoir tous les clichés de la Provence. Il ne me reste que les champs de lavande : ce sera pour mon prochain message.

1 commentaire:

  1. Il y a certains commentaires qui sont écrits vraiment trop petits : impossible à lire même avec mes lunettes !

    RépondreSupprimer