1959

1959

mercredi 13 octobre 2010

René Chardon, cycliste d'un autre temps (5)

Début juin 1931, la préparation de Paris-Brest-Paris continue pour nos licenciés du Lagny-Thorigny-Sportif ainsi qu'en témoigne cette coupure de presse de l'époque:
"LTS à l'entraînement !
Malgré la menace du temps, les trois enragés de la grand'route partirent samedi soir de Lagny à 21 heures pour se rendre au Crotoy, par Claye, Dammartin, Senlis, Creil, Clermont, Saint Just, Breteuil, Amiens, Abeville puis Le Crotoy. Mais l'homme propose et Dieu dispose : c'est ainsi que l'ami Dunas, vaincu par le sommeil, dut s'arrêter vers Amiens à 3h30 du matin pour y prendre une demi-heure de repos au bord dde la route en compagnie de son courageux équipier Chardon. Raymond Pot ayant moins à craindre pour le retour le jour même, fila seul sur Le Tréport où il arriva après avoir essuyé quelques nuages orageux, dans la matinée et ne repartit que le lendemain après une bonne nuit de repos. Tandis qu'au petit jour Dunas-Chardon remettaient ça sur Abeville et Le Crotoy, l'orage éclata et le ciel déversa la pluie maudite par nos courageux cyclistes. Ce que voyant, à 30km du but, ils firent demi-tour par Airaines et Poix où un véritable déjeuner les remit de leurs fatigues de la nuit ; puis, la pluie tombant toujours, le retour fut décidé par Grandvillers, Marseille en Beauvaisis, Beauvais, Creil, Senlis. A 17 heures, nos deux randonneurs étaient de retour à Lagny après avoir accompli environ 350 kilomètres. Excellents débuts qui auront d'autres lendemains.
Pendant ce temps, Magisson, Gervais, Populasker et de nombreux camarades de Chelles prenaient part à Paris Saâcy où une erreur de parcours les mettaient hors de classement.
Pour dimanche, Chardon fait une épreuve de 400 kilomètres. Pour les autres, rendez-vous au siège à 7 heures, entraînement sur Lagny-Provins et retour avec M. Dunas. Tous les disponibles convoqués." 
Un entrefilet dans un autre journal aborde cette randonnée sous le mode humoristique :
"Dunas et Chardon, du LTS, abattent des kilomètres : le second s'entraîne avec vigueur pour Paris-Brest. Pour le casse-croûte, ils s'arrêtèrent tous deux... à Poix... et ils en ont mangé des petits!!"

1 commentaire:

  1. J'comprends qu'il t'intéresse, le gars Chardon.
    Il était au moins aussi fada de vélo que tu ne l'es!!!!
    Vous formez tous une sacrée équipe de cinglés du brassens, mais je suis toujours vos épopées (les tiennes comme celles de tes prédécesseurs) avec autant d'intérêt.
    Encore... et merci!

    RépondreSupprimer