1959

1959

lundi 25 octobre 2010

La Gentlemen "Jean-Claude Pinard" de La Ferté Gaucher

Voilà bien longtemps que je n'avais pas été spectateur d'une course cycliste, hormis le passage du Tour à LFG...
Une course de Gentlemen est une course contre la montre qui associe deux coureurs, l'un de moins de 40 ans et l'autre de plus de 40 ans. Dans les faits, il y a des équipes qui alignent deux coureurs de plus de 40 ans.
Si l'an passé le plateau était assez moyen, cette année, il y avait du beau monde. J'avais pu m'en rendre compte lors de la randonnée matinale. Plus de 90 équipes étaient inscrites, je vais peut-être me lancer l'an prochain...
Claudio Chiappucci était associé à un jeune coureur professionnel français, Stéphane Rossetto.
L'affaire fut rondement menée et le duo Franco-italien remporta l'épreuve, parcourant les 20 km du circuit en 27 minutes et 18 secondes. Ce matin, j'avais trouvé qu'il avait des beaux restes, Claudio...
Et en plus, il a refait un tour du circuit avec un cyclo fertois !
Roger De Vlaeminck allait rouler avec un cycliste de Boulogne sur Mer.
Il n'a pas l'air de vouloir se lancer dans une petite promenade de santé Monsieur Paris-Roubaix.
Toujours aussi brillant, Roger !
Et les départs se succédaient au son de l'accordéon ! Un petit air de vélo à l'ancienne !
Régis Simon, le frère de Pascal qui faillit bien remporter le Tour en 1983, semblait quant à lui très confiant au départ.
Il était associé au champion de France 2009 Dimitri Champion.
Lucien Van Impe avait l'air moins à l'aise dans la petite bosse de l'arrivée qu'il ne l'était dans les cols du Tour voici plus de 30 ans... mais il a conservé son légendaire sourire !
Jacques Bossis terminait son parcours avec son fils  qui fêtait aujourd'hui ses 23 ans.
Et pour fêter ça, celui-ci refaisait un tour de circuit avec un cycliste bien connu dans la région de la Ferté Gaucher ! Il a dépassé les 70 ans, je crois.
Le Meldois Eric Leblacher faisait équipe avec son père. L'ancien pro s'est recyclé avec succès dans la course à pied et les longues distances à vélo. Je le croiserai peut-être au départ de quelques BRM et de Paris Brest Paris en 2011, au départ seulement...
Et Poupou était encore là... alors, le vélo, c'est vraiment fini, Monsieur Poulidor ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire