1959

1959

jeudi 15 juillet 2010

Soixante-seizième sortie 2010

Et oui ! C'est déjà ma 76ème sortie de l'année 2010 mais si à la fin du mois de juin j'avais autant de kilomètres que l'an passé (environ 7000...), depuis le début du mois de juillet je suis en train d'accumuler des km de retard et encore et encore. Mais l'an passé à pareille date, j'étais à Hourtin, après avoir traversé l'estuaire de la Gironde en bateau. Les années se suivent... et ne se ressemblent pas !
Donc aujourd'hui, 76ème sortie de 76km vers Provins :  Vent de face à l'aller et de dos au retour, une jolie petite partie de manivelles pour rentrer et quelques photos...
Entre Voulton et Provins, sur le mur d'une ferme... Est-ce une injure ? Ou bien une profession de foi ?...
Les cerises de la Brie : le nombre de cerises restant pourrir sur les cerisiers est impressionnant cette année : Pourquoi ne pas mettre un petit écriteau pour les gens qui n'ont pas de cerisier ? 
 "Vous pouvez vous arrêter pour cueillir des cerises !"
Provins, donc...

Après Provins, j'ai roulé sur la Voie de la Liberté 1944, comme les coureurs du Tour de France il y a tout juste une semaine. Jean-Paul Olivier a déjà tout raconté à ce propos, je présume... Mais je copie Wikipédia (comme Paulo la science ?):
La voie de la Liberté est une voie commémorant la victoire des Alliés et la libération de la France, de la Belgique et du Luxembourg pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle est matérialisée par une série de bornes kilométriques le long du réseau routier entre Sainte-Mère-Église (borne 0) et Utah Beach (borne 00) en Basse-Normandie et Bastogne dans la province belge du Luxembourg, marquant l'itinéraire suivi par la 3e armée américaine commandée par le général Patton.
Provins fut libéré le 26 août 1944.
Et sur le retour de ma sortie, je suis passé à Chenoise où j'ai fait un détour pour photographier le château de cette charmante localité briarde.







Pas vraiment entretenu... dommage. mais j'ai relevé cette plaque commémorative :
Ainsi quelques jours avant la Libération de Provins, les Allemands fusillaient les résistants aux alentours. Je vais essayer de faire attention aux autres plaques du même genre dans la région (l'année dernière, je me suis beaucoup intéressé à la Grande Guerre...)
Une maison du joli village de Saint Loup de Naud.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire