1959

1959

vendredi 9 juillet 2010

Le Tour de France à La Ferté Gaucher !

Dès le petit matin, la ville était en état de siège : c'est aujourd'hui que le Tour passe ! Des kilomètres de barrières ont été installées et les personnalités cyclistes fertoises (si, si, il y en a paraît-il...) s'apprêtent à recevoir les VIP du Tour de France pour un petit arrêt et, s'il vous plaît, Bernard... une petite interview...
Mais la foule n'était pas au centre-ville... elle est peut-être arrivée après, j'ai pris cette photo un peu avant midi.
Avec Marie-Julie, nous décidons de nous poster sur la route de Provins, il y avait du monde et les associations fertoises étaient de la fête !


Il y avait aussi les majorettes , le centre aéré, le club de foot (pas de photos...)... et à la sortie de la ville :
Mais surtout, il y avait la caravane publicitaire ! Deux heures avant le passage des coureurs, c'est le grand carnaval des "petits cadeaux" ! Le seul "spectacle " gratuit qui vient chez les spectateurs et qui leur offrent des cadeaux : porte-clefs, casquettes, stylos, bonbons, biscuits, chapeaux ridicules, échantillons de lessive, bulletin d'engagement dans la Gendarmerie nationale, cartes d'adhésion à la CGT... J'en passe et des moins bons ! 80 ans que cela dure et ça marche toujours !!! Et je mets au défi quiconque se trouvant, même par hasard, sur la ROUTE DU TOUR et qui voit atterrir un petit saucisson Cochonou à ses pieds, je le mets donc au défi de ne pas le ramasser, même un musulman ! Tu redeviens un gosse quand la caravane passe !
Alors ouvrons nos yeux d'enfants (et pas nos yeux de consommateurs avertis ou de bobos écolos "halte au gaspillage et à la société de consommation" !):
C'est le nouveau nom du Crédit Lyonnais ( souvenez-vous : Tapie, Haberer, Pinault...). Il nous a coûté cher le Lyonnais : des milliards, ma brave dame... Alors, ils peuvent bien m'offrir une casquette et un sac à dos, non ?
Skoda, la marque de voitures officielles du Tour de France (si, si, ça existe...), j'ai pas réussi à me faire offrir une voiture, même pas une toute petite.Il y a quelques années, c'est eux qui offraient des chapeaux ridicules...
Lui, à part Canard WC, je ne vois pas ce qu'il fait là ?
La CGT, donc : La retraite à 35 ans pour les coureurs !
Antargaz : surtout, ne pas mettre le feu aux poudres...

Haribo : rien ! pas le moindre Dragibus, ni la plus petite fraise Tagada, ni le commencement du début d'un Chamallow ! Y'en a que pour les enfants ! Peut-être aurions-nous dû en louer un pour la journée ?
Des gâteaux d'apéritifs et des madeleines (les "madeleines officielles du Tour de France") : dans ma besace !




Du sirop Teisseire à la menthe, s'il vous plaît ! et une truc pour essuyer les lunettes...
Mais l'idée la plus originale, même si j'ai pas eu ma petite bouteille... c'est Vittel qui l'a eue cette année : la course cycliste !
Seul le manager est vrai : Vincent Barteau, maillot jaune du Tour dans les années 80 !
(Je crois même avoir couru une fois avec lui en 1980 en Normandie... mais je suis pas sûr.)
Si le cheval est faux, la jeune fille harnachée sur sa monture me fait penser à Yvette Horner qui suivit le Tour sur le toit d'une DS (entre autre) dans les années 50 et 60 !
Le lit n'est pas mal non plus mais je n'ai pas eu le bonnet de nuit orange distribué par cette chaîne d'hôtel mais qu'en aurais-je fait ? Il doit pourtant  y avoir quelqu'un qui collectionne les cadeaux les plus "KITSCH" du Tour de France et même les autres ?
La caravane est passée........ et il a fallu attendre plus d'une heure et demie. Ce qui nous a permis de monter à pied la côte de la route de Provins pour la première fois. Des motos sont passées...
 
...des voitures aussi !
 
 
 
 
 
 
 
Quand un camion s'arrêtait, les spectateurs se précipitaient : "Des cadeaux ! Des cadeaux !..." Mais non, fausse alerte ! Ici, c'est 20€ la pochette officielle du Tour. Et le Briard bat en retraite, déçu...
Enfin la course arrive !
Trois hommes en tête : un Français, un Belges et un Espagnol.
Ils ont 5 minutes d'avance sur le peloton alors il nous faut encore patienter... et puis j'ai filmé le passage du peloton (je vais essayer de mettre ça en ligne...pour l'instant, j'y arrive pas)

Et puis on est revenu à pied, comme dans la chanson !
Durant cette journée, nous avons eu le temps d'observer et d'écouter les spectateurs :
La dame qui a eu la chair de poule en regardant passer le peloton ("C'est pareil à chaque fois.")
Le riverain qui a regardé la télé et qui annonce que les coureurs ont du retard ("Ils viennent de partir d'Epernay, ils l'ont dit à la Télé !") et les coureurs arrivent 5 minutes plus tard à LFG...
Le monsieur qui a sorti le pliant, la glacière et le bob (on le verra plus tard.) : une image d'Epinal...
Et là, qui est-ce ?
Bien installé, à l'abri du soleil...
Je suis peut-être sur la photo du vieux monsieur...
Enfin, ces deux cyclos, sont-ils ici par hasard ou bien suivent-ils le Tour, je ne le saurai pas.

Le TOUR, c'est une leçon de FRANCE !!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire