1959

1959

dimanche 4 septembre 2016

Voyage 2016 : Vers les Pyrénées (Première étape)


Vendredi 29 juillet, levés tôt, nous prenons la route pour les Pyrénées mais notre voyage va d'abord nous mener en Aveyron où nous avons prévu de prendre deux jours de repos.
J'ai choisi de suivre durant ces premières journées de notre voyage l'itinéraire que j'avais suivi à Pâques 2009 lors de mon premier voyage avec mon vélo "Le Vacon". J'avais consacré à ce voyage 2 messages sur mon Blog de l'époque : Souvenirs, souvenirs...
De La Ferté Gaucher à Boussac 2009

De Boussac à Decazeville 2009

Pour cette première journée, nous devons faire étape en Bourgogne aux environs de Saint Fargeau . Entre 120 et 150 kilomètres, c'est une bonne distance pour un début de randonnée. 
 En fait, nous avons parcouru 135 kilomètres pour nous arrêter au camping du Bois Guillaume à quelques hectomètres de Villeneuve les Genêts. Un camping bien calme et bien agréable : une des très bonnes adresses de notre voyage !
Avant d'arriver là, nous avions un peu "galéré" entre Bray sur Seine et Pont sur Yonne  sur cette D973 encombrée de voitures et surtout de gros camions que nous, pauvres petits cyclistes inconscients, gênons énormément...
OUF ! Dès Pont sur Yonne, village où nous passons souvent lors de nos départs ou retours de randonnées, nous savons que nous allons retrouver les petites routes que nous aimons.
 Pas question de suivre cette année la vallée de l'Yonne, pourtant c'est un bel itinéraire.
 Non, nous prenons la direction de Courtenay, en passant sous l'aqueduc de la Vanne. A l'entrée du village de Brannay, nous faisons un petit pique-nique bien triste au bord de la route...

Quelques kilomètres plus loin, nous passons à proximité de la source de l'Orvanne, jolie petite rivière dont j'ai suivi le cours voici quelques semaines.
 C'est ici que nous aurions dû pique-niquer ! Nous retenons l'adresse pour le retour.
 En milieu d'après-midi, nous arrivons à Courtenay par une petite route qui passe sous les autoroutes A6 et A19.
 Nous ne nous y arrêtons pas hormis pour cette photo rendant hommage à Aristide Bruant, natif de cette petite ville du Loiret. Je l'avais déjà noté en 2009.
Aristide Bruant, célèbre chanteur, chansonnier, poète de la fin du XIXème siècle et du début du XXème a écrit la Chanson des Canuts.


 L'interprétation de Montand est célèbre, celle de Lény Escudéro n'est pas mal non plus (avec en plus, un montage à propos de la révolte des Canuts avec en fond les Choeurs de l'Armée rouge)
La voix d'Escudéro s'est éteinte en 2015 : Hommage.
Après avoir suivi la vallée de l'Ouanne, nous passons par Malicorne. En 2009, j'avais fait une halte photographique dans ce charmant village qui me rappelait un groupe folk des années 1970.
Allez, un petit cadeau pour Laurence :


J'ai appris également que l'astro-physicien Hubert Reeves habitait ce village. Il a d'ailleurs écrit un livre qui porte ce titre.

Ce soir, nous dormons en Puisaye, le pays de Colette, auquel nous rendîmes visite en 2013.
 Nous avons un peu de difficulté à trouver le camping. Nous en cherchions un dans une commune voisine, qui n'existe plus, pour en trouver un que je n'avais pas repéré sur internet.
Mais tout ceci n'est pas grave. Laurence va pouvoir se mettre au travail.
Car c'est avec un grand plaisir qu'elle plante la tente, ce qu'elle n'avait pas fait depuis deux ans ! Une éternité...
Ce soir, nous dormons dans le calme et le silence à

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire