1959

1959

mercredi 23 mai 2012

Cinquante-cinquième sortie : le vendredi 27 avril

Petit retour en arrière pour raconter notre sortie autour de Decazeville et Conques voici quelques semaines déjà...
Départ de Decazeville en passant par la Découverte, ancienne mine à ciel ouvert, histoire de faire quelques photos (Laurence parlera certainement de sa ville natale sur le blog de la Cyclouturière bientôt.)
Pendant des années, les hommes ont gratté le sol pour en extraire le minerai. Aujourd'hui, le site a été presque rendu à la nature...
Voilà à quoi cela ressemblait dans les années 60.
Et s'il n'y avait pas de col au programme ce jour-là, il y avait quand même une belle côte pour aller de Firmi à Noailhac.
L'occasion pour moi de photographier quelque cycliste...
... et quelques arbres splendides.
Avant d'arriver au village perché sur le chemin de Saint Jacques (On remarquera l'inscription du nom du village en occitan (je présume), cela fait évidemment avancer le "schmilblic", non ? Une lettre en moins = 2 panneaux ! Cela me fait penser à la chanson de Brassens : "Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part..." Je crois avoir déjà tenu les mêmes propos au sujet des villages bretons...)
Puis ce fut le descente vers la vallée du Dourdou...
...et plus particulièrement vers Saint Cyprien, célèbre pour sa fouace.
Le Dourdou au flot impétueux et pas seulement près de ce moulin.
Rivière au flot rougeâtre comme la terre de ce terroir qui donne le vin âpre de Marcillac.
Enfin Conques est en vue, petit bijou roman dans son écrin rouergat (c'est joli comme formule, faudrait peut-être que je dépose le copyright ?).
Conques , donc, avec son pont romain qui mène à une dure côte que nous n'empruntâmes pas ce jour-là.
Nous avions en effet prévu de rentrer par les vallées.
Ainsi, après avoir quitté celle du Dourdou, nous avons suivi la vallée du Lot (Notons les eaux rouges du Dourdou qui vont se mélanger à celles plus claires du Lot.)
Et je n'ai pas résisté au plaisir de quelques photos supplémentaires...

1 commentaire:

  1. Chouette promenade!!!
    En ce qui concerne les imbéciles heureux qui sont nés quelque part, y'en a partout: j'ai même des noms!!!
    Mais j'aime bien les couleurs de tes photos!

    RépondreSupprimer