1959

1959

jeudi 29 avril 2010

Début de saison...

Si j'ai moins sorti l'appareil photo que l'année dernière, il est toujours dans la sacoche et je l'utilise malgré tout... Je vais donc reprendre ici le fil des 50 sorties que j'ai déjà effectuées en 2010.
L'hiver fut rude, les routes souvent impraticables. Ce jour-là, je me souviens avoir grimpé la bosse d'Orly sur Morin à Rebais à pied !

Il devait être possible de patiner sur les étangs par contre. N'existerait-il pas un pédalo à glace ?
C'était aussi l'époque des décors de Nöel, comme cette crèche installée près de l'église de Bezalles, plus jolie que certaines décorations de maisons... (De plus en plus, ces décorations restent sur les maisons toute l'année ? En plus d'avoir mauvais goût, certains sont paresseux...)
Tant qu'à faire, je préfère ce genre de décor. On peut même le peindre en rouge avant Noël, et hop, quel joli Père Noël !
Laurence s'entraîna fort ! En effet, elle se préparait pour l'ascension du Mont Ventoux, prévu pour avril ! Aussi n'a-t-elle pas lésiné sur les côtes. Ici elle grimpe dans le vignoble de Champagne près de Nogent l'Artaud.
Et il nous faut, Pascal et moi, préparer Bordeaux Paris randonneurs.
Avec un programme personnalisé et spécifique pour l'ami Pascal: le régime sans selle !
Pour la préparation du Bordeaux Paris, nous avons déjà réalisé de grandes randonnées.
Nous aimons donner à ces sorties des noms originaux, poétiques... La première que nous fîmes, le 2 mars, nous la nommâmes...
... Mais non, je rigole, malgré toutes ces affiches qui jalonnèrent cette belle randonnée, nous l'appelâmes "La Seine et Marnaise". Après tout, elle est peut-être Seine et Marnaise la jeune fille de la photo. A quelques semaines près, nous aurions pu l'appeler "La Frank Ribéry"...
Donc, ce fut un premier voyage de plus de 150 kilomètres à travers notre joli département.
Et un pique-nique hilare (nouveau concept ! ) au bord de...
... la Seine .

Notre deuxième grande randonnée, la randonnée du bas de l'Aisne, nous mena, comme son nom l'indique dans le sud de la Picardie, pour un périple de 200 kilomètres environ.
Par le bois de Belleau et...
... et les ruines du château de la Ferté Milon...
... où nous fîmes notre traditionnelle pause "houblonnière" ...

J'ai également participé le 27 mars au Brevet de Randonneurs Mondiaux de 200 km organisé par l'Audax Club Parisien. Le temps fut fort mauvais. Aussi n'ai-je pas sorti l'appareil photo durant le parcours. Mais à l'arrivée, j'ai tenu à rendre hommage aux bénévoles qui encadrent ce type de randonnée.
Et, en plus, cette année, il y avait un délicieux buffet offert par l'ACP pour fêter le BRM 200 n° 300 000. Brevet qui fut décerné à un cyclo émérite et Breton, Hervé Le Du.Ce fut aussi l'occasion d'admirer des machines originales, comme ce vélo couché fabriqué par le cycliste qui le pilote. Pour faire simple, c'est un vélo "normal" coupé en deux, la roue arrière venant à l'avant, la roue avant à l'arrière. Le siège est installé entre les deux parties. L'originalité vient du fait que c'est la roue avant qui est motrice. Il n'y a pas sur ce vélo de longue chaîne qui part du pédalier, à l'avant du vélo couché, jusqu'à la roue arrière. (Je ne sais pas si j'explique bien ?).
Il y avait aussi une patinette, mais je n'ai pas eu le réflexe "Clic-clac, Kodak". ce sera pour une prochaine fois.

Et j'ai glané durant ces 4 mois d'autres clichés plus ou moins originaux...
La centrale atomique de Nogent sur Seine (BOUM !!! C'est pas drôle, je crois l'avoir déjà faite celle-là...)
Le parc éolien de Château Thierry qui fonctionne maintenant.
La découverte de bons produits de notre terroir, comme ces délicieux yaourts que l'on peut acheter à la ferme mais aussi dans certains supermarchés de la région.

Et pour finir, quelques plaques de rues qui n'avaient pas attiré mon attention en 2009:
Celle-là, elle me rappelle un ancien ministre de l'Intérieur (Non, non pas celui qui voulait utiliser un Kärcher, un autre bien avant...)
Celle-ci, en plein Emirat de la Brie.
Et sans doute la dernière ville où l'on honore la mémoire du Petit Père des Peuples... Cette rue se trouve à Essomes sur Marne. Il s'agit peut-être d'un homonyme ?

1 commentaire:

  1. J'adore. Y'a moyen d'enregistrer la photo du vélo couché normalement, pour pouvoir zoomer dessus?: je voudrais bien étudier le mécanisme de transmission avant.
    Non pas pas que l'explication ne soit pas claire, mais bon...!!!...
    Mickey.

    RépondreSupprimer