1959

1959

mercredi 31 janvier 2018

1000 BORNES en JANVIER

Le compte y est !
Voici quelques jours encore ce n'était pas gagné, et puis ce week-end j'ai beaucoup roulé. Alors quand, hier soir, j'ai vu qu'il ne me restait que 53 kilomètres pour franchir la barre des 1000 kilomètres en janvier, j'ai décidé d'y aller ce matin...
Sous la pluie et le vent ! Mais demain ce sera février... Alors, roule, camarade...
Heureusement, il n'a pas plu tout le temps et en plus, j'ai fait des zigs, un coup le vent dans la tronche, et des zags, un coup le vent dans le dos, aux abords du Grand Morin qui a repris un aspect plus amical (cela ne va peut-être pas durer.)
Donc, malgré cette météo hostile, j'ai réussi mon meilleur score pour un mois de janvier (1002 km) depuis 1982, année où j'avais parcouru 1300 km. Cette année-là, je sortais du service militaire et j'étais au chômage. J'avais réalisé 19 sorties dont la plus longue comptait 129 km, avec mes copains Yvon, Bernard, Philippe, Raymond, Philippe et Alain.
Cet entraînement assidu devait me mener vers la gloire !...
En ce qui concerne 2018, mes sorties furent bien humides et salissantes. J'ai donc utilisé surtout mes vélos équipés de garde-boue, ne sortant qu'une seule fois avec mon vélo à pignon fixe.
J'ai fait l'acquisition d'un phare arrière puissant (de marque BONTRAGER, pub gratuite) pour le jour et la nuit. Le phare arrière de mon vélo Le Vacon est branché depuis quelques semaines sur le moyeu dynamo ainsi je n'ai plus de soucis de piles à changer.
En cette année de pré-qualification pour le prochain PARIS-BREST-PARIS d'août 2019, je crois que du point de vue de l'éclairage je suis prêt.
Car nous pouvons d'ores et déjà nous projeter vers le grand rendez-vous estival 2019. Le compte à rebours est lancé. 

J'ai déjà dans la tête quelques challenges pour cette année 2018, dont certains en prévision du PBP 2019.
Car les places risquent d'être chères l'an prochain, pas tant d'un point de vue pécunier que du nombre de places disponibles.
En effet, si en 2015 la participation étrangère était déjà supérieure à la participation française, vieillissante...
...on constate une augmentation importante du nombre de participants aux Brevets de Randonneurs mondiaux partout dans le monde, et surtout en Asie. On peut penser que les 6000 dossards du prochain PBP nécessiteront au moins de participer cette année à un Brevet de randonneurs mondiaux de 400 km  pour pouvoir se pré-inscrire au début de l'année 2019.
En attendant, pour patienter tout en gardant le moral, on peut déguster du chocolat et je viens de découvrir celui-là :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire