1959

1959

mardi 31 mai 2016

Encore des ascensions dans les Vosges !

Le vendredi 6 mai 2016, nous sommes repartis pour une journée de vélo : direction Gérardmer et le col de la Schlucht.
Selon notre habitude, nous avons fait cette belle randonnée en essayant d'emprunter de petites routes, ce qui n'est pas toujours facile en région montagneuse. Ainsi avons-nous commencé, dès la sortie de Cornimont, par la difficile montée vers le col de la Croix des Moinats.
 Cette jolie petite route de montagne nous permit d'éviter les grandes routes et la circulation automobile.
 Laurence a définitivement adopté ses nouveaux braquets pour monter aux arbres.
 A l'approche du col, la pente se fait plus douce.
Et un col de plus dans notre collection !

Après un petit arrêt au monument en souvenir des 12 000 goums marocains qui combattirent dans la région durant la Seconde guerre mondiale, nous avons repris le route de la vallée par une belle et longue descente.
 A Vagney, nous prenons la route de Gérardmer en suivant la vallée du Bouchot. 
La pente est douce, les maisons sont belles et immenses.
 Et ainsi, sans en avoir l'air, après avoir franchi le col du haut de la Côte (799m), nous arrivons au but de notre sortie :
Géradmer et son lac.
Il y a comme un air de vacances dans l'atmosphère...
Après avoir déjeuner rapidement dans un snack près du lac, nous pouvons déguster la première glace de la saison !
Le ventre plein, nous repartons vers le col de la Schlucht en faisant un petit détour par le village du Valtin.
Nous avons choisi une route calme et "enchantée", en particulier par ce petit jardin décoré de personnages de dessins animés.
C'est un vrai régal pour les yeux de rouler ici.
C'est aussi un plaisir de lire ce genre de panonceau, car, nous, pauvres cyclistes, sommes le plus souvent obligés de remplir nos gourdes aux robinets des cimetières !
Nous nous permettons même de descendre vers Le Valtin, ce que Laurence me reprochera pour...
 ...revenir ensuite sur nos pas...
 ...et passer devant la boutique d'un taxidermiste qui pratique également la naturalisation des poissons.
Ainsi que l'indique d'ailleurs son enseigne.
Alors commence une longue montée vers la Schlucht.
Parfois je me dis que ce serait plus facile en moto, et ce week-end, il y en avait des motards dans les Vosges !
A quelques kilomètres du sommet, au passage du Collet, la Milice semble préparer une expédition contre un maquis vosgien... Non, je "m'ai gouré"... ! C'était autrefois, ça. Il n'y aura plus jamais de Milice en France... ??
Et voili ! Et voilà ! Le deuxième but de notre journée est atteint. Il y a beaucoup de monde à cette frontière de la Lorraine et de l'Alsace aussi faisons nous rapidement demi-tour pour redescendre vers la station de ski de la Bresse.
Au passage, nous franchissons un nouveau col.
A la Bresse, nous retrouvons la civilisation. Au loin, nous apercevons la piste de luge d'été où nous nous étions bien amusés il y a de cela... bien longtemps !
En arrivant à Cornimont, nous suivons un petit canal parallèle à la Moselotte, qui fournissait l'énergie aux nombreuses usines et fabriques de la vallée.
Ce temps est bien révolu.
Même les voies ferrées sont mises au service des touristes. Pour notre plus grand bonheur d'ailleurs car cette voie verte nous permet de rajouter une vingtaine de kilomètres à notre compteur, ce qui nous a permis de parcourir 100 kilomètres dans la journée : Pas mal pour une deuxième étape de montagne.
Nos aventures cyclistes vosgiennes s'achèvent.
Pour le reste de notre séjour, je renvoie au blog de Lolo car, en visite dans les Vosges, elle ne pouvait manquer de s'intéresser au textile, spécialité du lieu pendant des décennies.

2 commentaires:

  1. Bonjour. Et merci beaucoup pour la promenade.

    RépondreSupprimer
  2. Belle météo pour une rando dans un chouette pays pour le vélo et où l'eau des fontaines est potable !
    La première glace de l'année, un des événements importants de la saison ! et je ne plaisante pas !

    RépondreSupprimer