1959

1959

mardi 21 août 2012

L'Alpe d'Huez : 21 virages, 26 vainqueurs... (Troisième partie)

Troisième étape donc de ma montée des fameux 21 virages. et me voici arrivé au virage 13:


De la Tour du Pin à l'Alpe d'Huez (223 km), cette 17ème étape du Tour 1983 aurait pu être la journée des Français, enfin ! Jamais un Français n'y a encore vaincu.





Miroir du Cyclisme N° 339
Bernaudeau, que l'on voit tendre une bouteille à Winnen sur cette photo, pouvait prétendre remporter l'étape...
Miroir du Cyclisme N° 339


 Il fut battu par Winnen ! Il ne fait pas bon être échappé avec un Néerlandais à l'Alpe !



Miroir du Cyclisme N° 339







 Le maillot jaune Pascal Simon, blessé, dut abandonner lors de cette étape ce qui permit à Laurent Fignon de remporter son premier tour de France.













En 1984, arrivant de Grenoble après 151 km de course, le grimpeur Colombien Luis Herrera inscrivit son nom au palmarès.






Miroir du Cyclisme N° 356
Il fut le premier non-européen à le faire.
Miroir du Cyclisme N° 356
Laurent Fignon quant à lui remportait son duel avec Hinault et endossait le maillot jaune à l'Alpe d'Huez comme en 1983 mais pas dans les mêmes conditions.



En 1986, c'était une bien belle étape qui conduisait les coureurs de Briançon à L'Alpe d'Huez (162 km) par le Galibier et La Croix de Fer.


Miroir du Cyclisme N° 380
Dans la descente de ce dernier col, les deux équipiers, Lemond et Hinault écrasaient la concurrence et s'offraient une belle partie de manivelle.
Miroir du Cyclisme N° 380
A l'arrivée, Hinault était le premier Français à inscrire son nom au palmarès de l'Alpe. Greg Lemond sut au terme de cette dix-septième étape qu'il allait être le premier Américain à inscrire son nom sur la liste des vainqueurs du Tour de France !
Le monde du vélo 2011
Il faudra attendre 25 ans, l'an de grâce 2011, pour voir un autre Français vaincre ici. Son nom, Pierre Rolland, est aujourd'hui associé à celui de Zoetemelk au virage 16.




En 1987, la 20ème étape  se terminait à l'Alpe au terme d'un rallye de 201 km depuis Villars de Lans.





Miroir du Cyclisme N° 398
Pour la première fois, un grimpeur Espagnol gagnait au sommet de la Montagne des Hollandais : il se nommait Echave.
Gageons que si le Tour s'était arrêté dans les parages dans les années 60, l'Aigle de Tolède, Federico Bahamontès eût son nom inscrit sur un, voire plusieurs virages...



Je monte toujours... et au virage N° 9, je retrouve un Hollandais :





Miroir du Cyclisme N° 410
Stevens Rooks dans la roue du futur vainqueur de l'épreuve Pedro Delgado. C'était la 12ème étape, Morzine - l'Alpe d'Huez (227 km) et Delgado endossa le maillot ce jour-là pour ne plus le quitter.



En 1989, à l'arrivée de la 17ème étape qui venait de Briançon après 165 km de montées et de descentes...



Miroir du Cyclisme N° 422
...Gert-Jan Theunisse, maillot à pois rouge sur le dos, prouva qu'il était bien le meilleur grimpeur de ce Tour de France. Bien entendu, il était de nationalité néerlandaise. Depuis cette date, plus aucun coureur hollandais n'a remporté cette étape, pourtant les supporters de ce plat pays sont chaque année au rendez-vous sur les pentes de l'Oisans !

Encore une fois, Laurent Fignon, revenu au meilleur de sa forme endossa le Yellow Jersey, comme en 1983 et 1984. Jamais deux sans trois ? Un Américain, à Paris, vint détruire son beau rêve en jaune : Greg Lemond battit Fignon sur les Champs Elysées pour 8 petites secondes...

1990, de Saint Gervais à l'Alpe d'Huez (182 km), un Italien succéda à  Fausto Coppi sur les tablettes de l'Alpe d'Huez.




Miroir du Cyclisme N° 435
Gianni Bugno battit au sprint Greg Lemond à l'arrivée de cette 11ème étape. Paris était encore loin mais l'Américain prit déjà une option sur la victoire finale.
On peut noter la présence d'Erik Breukink à la 3ème place : un Hollandais ! Comment a-t-il pu rater la victoire ?
Miroir du Cyclisme N° 435
Plus à l'arrière, Ronan Pensec sauvait son maillot jaune pour une journée encore !



1991, c'était le début de l'ère Indurain.









Miroir du Cyclisme N° 447
Mais Bugno gagna cette courte 17ème étape (125 km) qui était partie de Gap. 
Il était le 4ème coureur à réussir le doublé à l'Alpe d'Huez.
Ce virage 5, situé au dessus du village d'Huez, rend hommage à Andy Hampsten qui remporta l'étape Sestrières - L'Alpe d'Huez (186 km). C'est le premier Américain qui gagna ici.
J'ai hélas égaré le N° 458 du Miroir du Cyclisme qui raconte ce Tour de France, donc pas de photo...


Virage 4 : 1994
Roberto Conti futt vainqueur.
Le Miroir du Cyclisme ne paraît plus depuis le printemps.
Triste fin !





En 1995, d'Aime à L'Alpe (162 km), la 10ème étape vit la révélation d'un grimpeur italien.



Un siècle de cyclisme
Marco Pantani signa un authentique exploit en réussissant le meilleur chrono de la montée (36' 50", sur la brochure "30 circuits cyclos en Oisans", c'est 37' 35" : ne chipotons pas...). 


En 1997, Pantani récidiva et devint le 5ème coureur à gagner deux fois à l'Alpe d'Huez.
On sait ce qu'il advint de ce grimpeur exceptionnel...

Le punk-ouvrier-cycliste Didier Wampas lui a rendu hommage dans la chanson "Rimini".

Les Wampas-Rimini par vodka33

Le soir quand l´Italie est triste
Elle ressemble à Rimini.
Non mais vraiment qu´est ce qui t´a pris
D´aller mourir à Rimini?

Barbe Noire t´attendait là haut
Les pirates étaient fiers de toi.
Non mais vraiment qu´est ce qui t´a pris
D´aller mourir à Rimini?
Tu allais plus haut plus vite que les autres.
J´espère que tu n´a pas raté le paradis.

Oui à coté de Rimini, même Palavas a l´air sexy
Car à côté de Rimini, la Grande Motte ressemble à Venise
Tu allais plus haut plus vite que les autres,
Oui pour toi Rimini c´est bien fini.
Tu allais plus haut plus vite que les autres,
J´espère que tu n´a pas raté le paradis.

Un jour avec tous les pirates, tu reviendras crier vengeance.
Le bandana sous les étoiles, pour réduire Rimini en cendres.

Wampas a aussi rendu hommage à Jalabert. 

Me voici arrivé au Virage 1, il échoit à Guérini, encore un Italien, vainqueur en 1999.
Attention, la montagne des Hollandais pourrait bien devenir la Montagne des Italiens qui ont vaincu L'Alpe à 7 reprises quand les Hollandais l'ont fait 8 fois...

Pour ma part, me voici sur l'avenue du Rif-Nel où est tracée traditionnellement la ligne d'arrivée. Pas de chronométrage en ce qui me concerne : de toute façon, je n'aurais pas battu le Pirate, alors... Mais personne ne m'a doublé durant ma montée ! Trop fort... Par contre en redescendant, j'ai croisé des dizaines de cyclistes qui grimpaient : des gros, des maigres, des gais, des sérieux, des "tout seuls", des en "groupe", des "en famille", des "en couple", des "en colère", des fatigués, des frimeurs, des... Certains jours, plus de 400 cyclistes font cette ascension devenue un monument du cyclisme.
Le lendemain, lundi 23 juillet, j'ai recommencé avec Lolo :

3 commentaires:

  1. A l'usage, ça me semble plus logique de voir un italien gagner ici que d' y voir un hollandais: en Italie aussi, y'a les Alpes pour s'entraîner!!!

    RépondreSupprimer
  2. Ça fait deux tristes fins de cyclistes en deux jours!!!!
    Une naissance sur un vélo demain, pour remonter le moral de tes lecteurs?

    RépondreSupprimer
  3. Peut-être que le coureur qui était "enceinte" a accouché sur son vélo ? Qui sait...

    RépondreSupprimer