1959

1959

jeudi 8 mars 2018

VOYAGE 2017 : Dix-septième étape - L'étape estivale

Lundi 14 août 2017
Au réveil nous n'en croyons pas nos yeux: le ciel est bleu, sans un nuage !

Vite, nous démontons la tente et partons prendre le petit déjeuner à Vichy. 
Attention aux pièges des pistes cyclables...

Vers 9H00; nous sommes sur la route, ou plutôt sur la Véloroute qui va nous faire traverser le département de l'Allier du sud au nord. Nous allons rouler toute la journée sur de petites routes de campagne.
En quittant l'agglomération de Vichy, je remarque le nom de cette rue :

Après Vichy et Montoire/Loire, je rétablis l'équilibre avec cet ancien secrétaire général du parti Communiste Français, dans les années 20, fusillé par les Allemands en 1942.
Ce dirigeant politique fut également coureur cycliste au début du XXème siècle ainsi que me l'apprend un article de la revue de la Fédération Sportive et gymnique du Travail (Sport et plein air) datant de 2010 :

"Les roues rouges
Lorsque les sportifs ouvriers fondent leur premiers clubs en 1908 , ils intègrent évidemment le cyclisme, mais interdisent les récompenses en prix ou en argent. Toutefois ils concèdent, ayant conscience de ce que peut représenter alors ce petit pécule, le droit à leurs adhérents de concourir chez les adversaires « bourgeois ». Pour illustrer ce fait, rappelons que le jeune brigadier Pierre Sémard, futur dirigeant communiste et héros fusillé de la résistance, arrondissait sa solde en participant à Valence à des courses..."
 C'était peu avant 1910 et Sémard (né en 1887) s'était engagé pour trois ans dans l'armée.

Francesca Solleville chante "Saint Pierre Sémard" dans un texte d'Allain Leprest :

"...Puis la guerre lâcha sa tenaille,
Entre les peupliers et l´eau,
Comme son pied longeait le rail
Il est devenu cheminot,
De camarade en compagnon
Ses mains à d´autres s´accrochèrent
Comme on accroche des wagons
Ah, le joli chemin de frères !...

...Pierre Semard, le jour se lève
Saint Pierre Semard,
Pierre Semard le jour se lève
Saint Pierre Semard,
La nuit fait grève."
 Toute la poésie de Leprest...

Dans la même ville de Saint Germain des Fossés, il y a également cette salle des fêtes. Elle n'est pas très nette cette photo ? "Espace culturel Fernand Raynaud". Fernand Raynaud passait ses vacances ici durant son enfance et il est enterré dans la petite cité auvergate, je viens de le découvrir.
Aucun rapport avec le vélo cette fois ? Pourtant sa biographie nous apprend qu'il quitta à vélo Clermond Ferrand durant la guerre de 39-45  pour rejoindre Paris afin d'y faire l'artiste.  C'est juste l'occasion de présenter une nouvelle fois ce sketch que j'adore...

Hélas, toujours (et de plus en plus...) d'actualité.
Le fantaisiste est mort dans un accident de la route en 1973.
Et bien sûr, comme nous sommes sur ses terres, nous ne pouvions pas louper cette salle :
Nous sommes à quelques encablure de Jaligny/Besbre où nous étions passés lors de notre voyage 2010.
Chez FALLET, entre Dornes et Lapalisse
Un récent billet sur le blog "A l'encre violette" commence par la différence que Fallet établit entre la bicyclette et le vélo (déjà citée ici). Je recommande la lecture de ce joli papier :
 A bicyclette avec (Encre) Violette
Aujourd'hui, pas de paysages grandioses, pas de monuments exceptionnels. Non, c'est juste une belle balade dans la France rurale, sous un soleil qui devient de plomb... enfin !
 Douce France !
Ce soir nous dormons dans un camping au bord de la Loire. Beaucoup de cyclistes campent ici. Nous croisons «la Loire à vélo» évidemment.
 Comme cette famille italienne, très bien organisée...

Demain, nous serons au nord de la Loire mais nous espérons que le beau temps va demeurer, au moins jusqu'à jeudi !
Vichy - Decize  (109 km )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire