1959

1959

mardi 23 juillet 2013

Trois petits jours et puis s'en vont... (1)

Ce devait être notre grand voyage de l'été. Trois semaines de vélo ! De l'Aveyron à l'Océan Atlantique. De l'Océan à la Méditerranée à travers le massif pyrénéen. Et puis retour en Aveyron par Carcassonne et Albi.
Cela devait ressembler à un grand triangle ayant pour sommets : Decazeville, Capbreton et Saint Cyprien... Malheureusement, cela ne s'est pas déroulé comme prévu ! 
Mais commençons par le début et donc la première étape.
Le mercredi 17 juillet, les machines étaient prêtes : la mienne...
...et celle de Laurence.
La première étape nous permit de suivre le cours du Lot. De Decazeville à Capdenac par une route fort encombrée.
Et puis de petites routes sur la rive gauche du Lot...
Ca y est, ce sont les vacances ! C'est bizarre mais laurence trouve que je suis un peu plus détendu que les 15 derniers jours...
Le temps est superbe et les paysages magnifiques.
Nous faisons même un test de grimpette !
Ce qui me permet de monter mon "mulet" vers le saut de la Mounine, haut lieu du vol libre.
A petite vitesse, je crois que nous pourrons monter tous les cols des Pyrénées ! Mais il faut redescendre dans la vallée et je dois avouer que la descente fut plus difficile que la montée : il ne faut pas laisser la machine prendre trop de vitesse car le guidon "godille" facilement.
Dans la vallée, c'est Cajarc (Pas de camping à Cajarc pour nous aujourd'hui...) pour notre premier pique-nique.
Une arrivée à pied dans le village de Papy Mougeot !
En effet, le pont sur le Lot présente des rainures qui peuvent causer des chutes de cyclistes : DANGER !
Après quelques courses dans les commerces locaux, nous nous rendons au bord de l'eau.
Et c'est le pied...
Et même les pieds !
Et puis, nous reprenons la route.
Vallée du Lot, toujours...


Je réussis même à compléter ma collection de plaques de cocher.





Et nous remontons vers le joli village de Saint Cirq Lapopie...
...où nous faisons un peu de tourisme "traditionnel".
Mais nous continuons par une route magnifique qui surplombe la rivière.
On peut voir, le long du Lot, le chemin de halage creusé dans la roche.
Serions-nous arrivés au pays du "Coke en stock" de Tintin ?
Cela y ressemble fort.
Il y a même des tunnels. Le temps est très chaud  (enfin !)mais à vélo, on respire...
Nous approchons de Cahors et nous choisissons, malgré l'avis d'un gentil cyclo qui nous conseille le camping de Cahors, de nous arrêter au camping municipal de Vers.
Nous reprenons les bonnes vieilles habitudes et toujours il nous faut un bon moment pour retrouver le mode d'emploi du "plantage de tente"...
Deuxième pique-nique et encore des bons produits locaux : Pâté Hénaff et Babybel, entre autre ! Soyons fous...

1 commentaire:

  1. Les paysages sont superbes. Ça sent les vacances d'ici!!!
    Entre vous et les cyclo-latinos, l'été sera "petite reine"!

    RépondreSupprimer