1959

1959

jeudi 23 novembre 2017

Mon 200 du mois de novembre

Mercredi 22 novembre 2017
La météo annoncée pour ce mercredi étant fort clémente, j'ai décidé de faire mon 200 du mois ce jour.
Et j'ai choisi de le parcourir sur mon vélo Bianchi. J'ai hésité 5 minutes et puis j'ai tourné ma roue arrière pour remplacer le pignon fixe par la roue-libre : 200 bornes en pignon fixe, je n'en ai pas (pas encore ?) le courage. C'est déjà pas mal de rouler 200 kilomètres avec une seule vitesse, un 43 x 18 - soit 5,45 m par tour de pédale.
Je suis parti à 7h20, il faisait encore nuit. J'avais installé la veille un phare sur le guidon et un feu rouge sous la selle. J'ai également ressorti mon casque équipé de la lampe frontale et d'un feu rouge aussi : Près pour affronter l'obscurité.
Je n'ai pas eu à utiliser mon éclairage très longtemps mais le brouillard allait bientôt apparaître sur la plaine de Champagne.
J'ai bien cru que c'était reparti comme en octobre, mais non, la brume disparut rapidement.
C'est ainsi que j'ai traversé les Marais de Saint Gond sous le soleil.
Apercevant au loin la Carotte de Mondement, monument qui célèbre la Bataille de la Marne de septembre 1914.
Ensuite j'ai suivi la route touristique du Champagne.
A partir de Villevenard, j'ai roulé le long de la vallée du Petit Morin par Talus Saint Prix, Corfélix et Le Thoult. Normalement je devais ensuite rentrer vers La Ferté Gaucher pour déjeuner à la maison pour repartir faire une deuxième boucle l'après-midi.
Mais au lieu de continuer dans la vallée vers Montmirail, profitant de cette journée magnifique, je suis parti vers Condé en Brie et la vallée de la Marne. Je vais faire une seule boucle !
Chemin faisant, j'ai croisé l'itinéraire de mon "200 du mois de septembre" à Romandie. A Condé, je me suis arrêté à la supérette du village pour mon casse-croûte du midi et j'ai mangé au bord de l'eau. A ce moment, mon compteur affichait 105 km.
J'ai franchi la Marne à proximité de Mont Saint Père.
Jusqu'en 2014, les BRM 200 et 600 organisés par l'Audax Club Parisien s'arrêtaient dans ce village. Hélas le bistrot est aujourd'hui en vente.
La statue érigée en hommage au peintre Léon Lhermitte est toujours là.
Le moissonneur de la stautue fut peint par Lhermitte à la fin du XIXème siècle sur ce tableau intitulé "La paye des moissonneurs".
On retrouve ce même travailleur sur cet autre tableau.
Après une petite visite au bord de la Marne, j'ai repris la route pour affronter une belle bosse qui m'a permis de sortir de la vallée pour remonter sur le plateau picard. 
"La rivière se fraie à présent un chemin à travers une jungle d'arbres : saules, chênes, érables sycomores, aulnes, acacias. Les branches plongent dans l'eau, les ramures s'avancent loin de la berge."
Ainsi parle de la Marne Jean-Paul Kauffmann  entre Château Thierry et Dormans lors de son voyage "Remonter la Marne".
La bosse est longue et j'avoue que de temps à autre je cherche de la main le levier de changement de vitesse : mauvaise pioche. 
Je me repose un peu dans la petite descente qui me mène à Epieds. 
Je ne prends pas le temps de photographier le célèbre monument préhistorique de ce village : Le TUPU. Notons qu'il y a un monument identique dans un village voisin qui s'appelle Ucu.
Sur la route de Coincy, je remarque et m'arrête près de ce vieux pont de chemin de fer. Il se trouvait sans doute sur la ligne qui reliait Oulchy-Brény à Château Thierry de 1885 à 1938.
Cette petite statue située dans une niche au-dessus d'une porte de l'église romane Saint Martin de Bonnesvalyn  représente sans doute l'épisode célèbre de Saint Martin partageant son manteau avec un mendiant (qui, hélas, a perdu la tête sur cette oeuvre).
Il est 13h45 et je suis sur le retour, je ne devrais pas avoir de mal à rentrer avant la nuit.
Le vent est maintenant contraire mais il roule bien mon vélo, même si certains petits tape-cul avant d'arriver à Château Thierry m'obligent à lever le cul de la selle !
J'ai le temps d'admirer le coucher de soleil avant de rentrer à la maison. 
204 bornes au compteur, à une moyenne supérieure à 23 km/h, pas mal avec une vélo Mono-Vitesse...
Un bien joli parcours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire