1959

1959

mardi 19 avril 2016

Lundi 18 avril : Le printemps ?


Le jaune est mis sur nos campagnes. Et pas seulement dans les champs, dans le ciel également et cela fait un bien fou de réchauffer ses vieux os au soleil d'avril... ne te découvre pas d'un fil quand même, car le fond de l'air reste frais !
Comme d'habitude, depuis le début de cette année, j'ai ressorti un de mes vieux vélos pour aller rouler sur le plateau de Brie.
Pour la mise en jambes, j'ai roulé une dizaine de kilomètres derrière ce tracteur, ce qui n'est pas très "sexy" mais drôlement efficace quand on a le nez dans le vent.  
L'impasse !
Ma moyenne a ainsi considérablement augmenté avant de baisser tout aussi considérablement au gré de mes égarements dans des impasses improbables et de mes arrêts photographiques.
Tout aujourd'hui me parait souriant et en particulier les arbres qui commencent à prendre leurs atours de la belle saison.
J'ai fait un petit détour pour capturer cette série d'images comme une variation autour d'un arbre. Bel arbre solitaire au milieu de la campagne.
 

Pour finir cette belle promenade de 90 kilomètres, je ne résiste pas à montrer cette publicité qui orne un mur à la sortie de ma ville. Toujours imaginatif le boucher... Je pourrais en faire un feuilleton : "La pub du boucher".
La pub du boucher n°1
Et puis, cette girouette sur le toit d'un cycliste (qui aime les arbres?). Est-elle nouvelle ? En tout cas, nous ne l'avons remarquée que la semaine passée. 

VRAC !
En fouillant la mémoire de mes appareils photographiques, j'ai trouvé quelques images prises durant ces dernières semaines au gré de nos pérégrinations cyclistes...
Un rallye des vieilles voitures britanniques sur une petite route de la Marne.


Je regrette d'avoir loupé la Trabant immatriculée en Grande-Bretagne.
Une BI-cycliste ?

Le vélo de mon Boucher (Rien à voir avec la publicité ci-dessus)...

                      ...Et celui de Gilbert...
...que je viens de rendre "utilisable" en l'équipant de pédales à cale-pieds traditionnels à la place des pédales automatiques première génération. Pas facile à faire, les manivelles étant filetées au "pas français". Heureusement j'ai trouvé un modèle adapté (merci internet) avec peine, le fabricant est japonais. Des japonais qui fabriquent du matériel au pas français...
 Les premiers genêts en fleur,
 il y en a peu dans notre région, à part, peut-être en bordure d'autoroutes que je ne fréquente guère à vélo.
 Quelques sorties sur le tandem.
 Une garde-barrière bien emmitouflée.
Le Grand Morin qui accompagne tant de nos sorties.
 Un arbre, bien sûr.
 Mais, pour finir cet inventaire, pas de raton laveur...

2 commentaires:

  1. Belle promenade. Mais dis-moi, quand tu pédales derrière le tracteur, c'est à cause du nez dans le vent, ou du vent dans le nez???

    RépondreSupprimer